lundi 22 mai 2017

Accueil du site > Intelligence économique > Forum des pôles de compétitivité : comment accélérer le mouvement

Forum des pôles de compétitivité : comment accélérer le mouvement

Olivier Pavie, VNUnet

lundi 27 novembre 2006, sélectionné par Spyworld

logo

La deuxième édition de cette manifestation, orientée vers les clusters mondiaux, souligne l’importance de projets transversaux innovants à l’international.

Comment transformer une énergie potentielle en énergie cinétique ? Inaugurée le 17 novembre dernier par le sénateur Pierre Laffitte, fondateur de Sophia Antipolis, dans le cadre du Centre International de Communication Avancée (CICA) de Sophia Antipolis (Alpes-Maritimes), le 2ème Forum des pôles de compétitivité a permis de faire le point sur des thématiques essentielles au fonctionnement des 66 pôles opérationnels labelisés en 2005 par le gouvernement (un nouveau pôle a été rajouté depuis à la liste).

Couplages entre les laboratoires de recherche, les universités, les collectivités locales et le secteur privé, les pôles de compétitivité veulent se montrer fédérateurs autour d’une dynamique de la recherche et du développement dans tous les domaines high-tech. Leur but est d’accélérer la mise sur le marché de produits innovants par de grands groupes mais aussi et surtout par des PME.

Des représentants de différents pôles de compétitivité - Photonique, Industries et Agro-ressources, System@tic, Minalogic, Risques et Vulnérabilité des Territoires, Orpheme, Mer PACA et Mer Bretagne, Aerospace Valley et SCS - sont intervenus tout au long de la matinée du 17 novembre autour de tables rondes pour démontrer leur action quotidienne et leur potentiel.

Tout le monde semble s’accorder à dire que l’action est "réellement efficace" mais il est en revanche trot tôt pour dégager des résultats tangibles. De plus, comme tout est une question de temps dans la mise en place du dispositif, il y a encore des freins à lever ; les intervenants affichaient, avec diplomatie, les problèmes qu’ils pouvaient parfois rencontrer avec les pouvoirs publics, que ce soit en termes d’influence locale ou en termes de temps de prise de décision sur la labellisation d’un projet.

Avec l’orientation clusters mondiaux du forum, les organisateurs voulaient souligner l’importance de la signature de plusieurs accords internationaux dans la perspectives d’une collaboration efficace. Mais tout reste à démontrer en la matière. La signature d’accords de coopération avec le Science & Technology Park University de Pune en Inde et avec le Matimop israélien ont illustré toute l’ouverture potentielle de ces clusters.

Dynamiser le fonctionnement des pôles

Pour conclure, signalons que le ministre de l’Aménagement du Territoire, Christian Estrosi, a profité de son intervention pour annoncer plusieurs mesures visant à "dynamiser" le fonctionnement des pôles.

Sur un plan high tech, le ministre a annoncé la mise à disposition de deux logiciels développés par "France Intelligence Innovation", Eris (Equation de Résolution de l’Information Stratégique) et Mars (Méthode d’Audit et de Référentiel de Sécurité).

Issus d’un projet déjà expérimenté sur cinq grandes régions, ces logiciels se destinent à aider les pôles à mettre en place leurs partenariats et échanges sans avoir à craindre, notamment, le vol de propriété intellectuelle.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :