samedi 16 décembre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > Sommet de l’OTAN de Riga : vers de nouvelles mesures contre le (...)

Sommet de l’OTAN de Riga : vers de nouvelles mesures contre le terrorisme

Xinhua

lundi 27 novembre 2006, sélectionné par Spyworld

logo

Après les attentats terroristes perpétrés aux États Unis en septembre 2001, puis à Istanbul ( novembre 2003), à Madrid (11 mars 2004) et à Londres (juillet 2005) , la lutte contre le terrorisme est devenue une priorité à l’ordre du jour du sommet de l’OTAN qui se tiendra mardi et mercredi à Riga.

L’Alliance a entrepris un certain nombre d’initiatives - politiques, opérationnelles, conceptuelles, militaires et relationnelles - pour traiter le problème. Un nouvel ensemble de mesures visant à lutter contre le terrorisme sera peut-être adopté au Sommet de Riga.

L’OTAN est prête à apporter une meilleure réponse aux demandes des pays qui souhaitent bénéficier d’un soutien de l’Alliance pour se protéger des attaques terroristes et en gérer les conséquences, y compris les attaques faisant intervenir les armes chimiques, biologiques et radioactives (CBRN).

L’OTAN peut également, à la demande d’un pays membre, aider à prévenir certains événements publics importants en déployant ses avions AWACS ou des éléments de son bataillon multinational de défense contre les armes chimiques, biologiques, radioactives et nucléaires.

Avec le Programme de travail pour la défense contre le terrorisme, qui a été entériné à Istanbul, l’OTAN vise à équiper les forces armées de nouvelles technologies ou de technologies adaptées afin de détecter, déstabiliser et vaincre les terroristes, et de renforcer les moyens d’intervention pour protéger les populations et l’infrastructure civile.

La lutte contre le terrorisme est devenue l’un des grands axes de la coopération de l’OTAN avec ses partenaires. A Riga, l’OTAN essaie d’approfondir ses relations avec l’Union européenne, les Nations Unies et l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) afin de lutter plus efficacement contre le terrorisme.

L’OTAN contribue aux travaux du Comité des Nations Unies contre le terrorisme et elle mène des consultations régulières avec l’OSCE. Elle tente également d’améliorer la coordination civilo- militaire du contrôle de la circulation aérienne en travaillant avec EUROCONTROL, l’Organisation de l’aviation civile internationale et l’Association du transport aérien international pour mettre en commun les informations et intervenir plus efficacement.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :