dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Enquête au ministère de la Justice américain sur des écoutes (...)

Enquête au ministère de la Justice américain sur des écoutes contestées

AFP

mardi 28 novembre 2006, sélectionné par Spyworld

logo

Deux parlementaires américains ont annoncé lundi soir l’ouverture d’une enquête interne au ministère de la Justice sur un programme très controversé d’écoutes téléphoniques menées aux États-Unis sans mandat de la justice.

« Après près d’un an d’obstructionnisme, la Maison-Blanche a fini par donner son approbation (...) à ce que le ministère de la Justice enquête sur sa propre implication dans le programme d’écoutes extrajudiciaires menées par la NSA » (National Security Agency, une très discrète agence du renseignement américain), s’est réjouie la démocrate Zoe Lofgren, qui siège à la commission des Affaires judiciaires de la Chambre des représentants.

« Il faut que le Congrès élabore une loi permettant à la fois que les terroristes soient surveillés et que la Constitution des États-Unis soit respectée. Pour cela, il faut une enquête complète sur le programme (d’écoutes), et pas seulement sur le rôle du ministère de la Justice », a ajouté Mme Lofgren, qui cite dans son communiqué l’inspecteur général du ministère, chargé de l’enquête.

Le programme d’écoutes extrajudiciaires avait été révélé en décembre 2005 par le New York Times, suscitant la stupeur jusque dans le parti républicain du président George W. Bush, qui l’avait autorisé dans le plus grand secret à la suite des attentats du 11 septembre 2001.

Plusieurs élus s’étant interrogés sur la légalité de ces écoutes, violant apparemment une loi de 1978, plusieurs projets de loi ont été élaborés pour les encadrer, mais il ne semble pas qu’un texte puisse être finalisé d’ici à la fin de la législature le mois prochain.

Il pourrait revenir au Congrès élu le 7 novembre, dominé par le parti démocrate, de se saisir du dossier.

« Il est important de savoir comment les responsables du ministère se sont occupés du programme de la NSA et d’établir si des informations glanées par ce programme, comme des numéros de téléphone, ont été mal utilisées, mais l’inspecteur général doit aussi examiner la genèse du programme d’écoutes, son évolution, et les lois qui pourraient avoir été violées par des responsables de l’administration dans la mise en oeuvre de ce programme », a déclaré pour sa part Maurice Hinchey, un autre élu démocrate.

La grande organisation de défense des libertés individuelles, l’ACLU, a salué l’ouverture de cette enquête interne, appelant toutefois les parlementaires à mener en outre leurs propres enquêtes.

« Les Américains méritent de savoir qui parmi nous a été espionné sans mandat de la justice », a déclaré Caroline Fredrickson, une responsable de l’ACLU.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :