vendredi 20 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > France > Dotations consacrées à la DRM en 2007 : 127,9 millions d’euros (...)

Dotations consacrées à la DRM en 2007 : 127,9 millions d’euros d’autorisations d’engagement et à 129,8 millions d’euros de crédits de paiement - Les systèmes d’information et de communication

Sénat.fr

dimanche 3 décembre 2006, sélectionné par Spyworld

logo

Le renseignement d’intérêt militaire

Les dotations consacrées à la DRM s’établiront en 2007 à 127,9 millions d’euros d’autorisations d’engagement et à 129,8 millions d’euros de crédits de paiement.

Sur cet ensemble, les dépenses de personnel représenteront 108,7 millions d’euros et correspondent à un plafond d’emplois de 1 696 emplois équivalent temps plein, soit 96 emplois de plus qu’en 2006. Cette augmentation est nécessaire pour renforcer les capacités d’exploitation du Centre de formation et d’emploi des émissions électromagnétiques par un détachement opérationnel spécifique à Mutzig.

Près de la moitié de ces effectifs relève de l’administration centrale (Paris et base de Creil), le restant se répartissant entre le pôle de renseignement3(*), l’école interarmées du renseignement et des études linguistiques de Strasbourg et les personnels des 9 détachements avancés de transmissions installés en métropole et outre-mer et chargés de procéder à des interceptions.

Les crédits consacrés au fonctionnement et à l’équipement de la DRM sont relativement modestes, puisqu’ils s’établissent respectivement à 6,3 et 14,9 millions d’euros. Les efforts portent sur le matériel d’écoute, de recherche et d’analyse et sur les systèmes d’information et de communication facilitant l’exploitation et la diffusion de l’information.

Les systèmes d’information et de communication

Une dotation de 255 millions d’euros d’autorisations d’engagement et de 252,8 millions d’euros de paiement est prévue en 2007 au titre des systèmes d’information et de communication liée à la planification et à la conduite d’opérations.

L’augmentation de 70 % des dotations par rapport à 2006 correspond à la poursuite de la montée en puissance programmée de la direction interarmées des réseaux d’infrastructure et des systèmes d’information (DIRISI).

Plus des trois-quarts des dotations sont consacrés à des dépenses de personnel (3 849 emplois équivalent temps plein en 2007 contre 1 632 en 2006), les crédits de fonctionnement s’établissant à 44,8 millions d’euros et les dépenses d’investissement à 12,1 millions d’euros.

Créée par décret du 31 décembre 2003, la DIRISI a pour mission de rationaliser, à l’échelon interarmées, les systèmes d’information et de commandement. Dès à présent, la DIRISI exploite et soutient certains systèmes de communication et d’information (satellite de télécommunication Syracuse, réseau de communication interarmées Socrate, système d’information et de communication des armées SICA).

Ne comptant à l’origine que 330 personnes, principalement chargées de la mise en oeuvre des réseaux Socrate et Syracuse, la DIRISI a intégré en 2005 les 7 services de transmissions interarmées outre-mer puis, au 1er janvier 2006, la Direction centrale des télécommunications et de l’informatique de l’armée de terre. En 2007, le Commandement air des systèmes de surveillance, d’information et de communications (CASSIC) lui sera transféré. Le service des systèmes d’information de la Marine (SERSIM), avec ses missions et ses moyens, sera intégré à l’été 2008, son périmètre devant lui permettre, à cette date, de regrouper pour emploi près de 10.000 agents du ministère de la défense.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :