samedi 21 octobre 2017

Accueil du site > Défense > France > Résultats 2004 de la DGA

Résultats 2004 de la DGA

DGA - defense.gouv.fr

jeudi 21 avril 2005, sélectionné par Spyworld

logo

François Lureau, délégué général pour l’armement, a rendu publics le 21 avril 2005 les résultats obtenus par la délégation générale pour l’armement (DGA) en 2004. Ils reflètent les actions de la DGA vers les forces armées, la recherche et le développement économique, la construction de l’Europe de la défense et la participation de la DGA à la modernisation du ministère de la défense.

François Lureau déclare : « La DGA assure la cohérence entre le présent et le futur, elle garantit la pérennité des savoir-faire. C’est pourquoi, la DGA investit près de 10 milliards d’euros dans l’équipement des forces et elle consacre 1,3 milliards d’euros, en hausse de 10% par rapport à 2003, à la préparation du futur. »

9,87 milliards d’euros investis dans l’économie

1,3 milliards d’euros consacrés à la recherche

La DGA : au service des forces armées

La DGA gère 78 programmes en cours de conception ou de réalisation pour un montant total de 116 milliards d’euros. Pour l’année 2004, la DGA a passé à l’industrie 9,87 milliards d’euros de commandes pour les équipements des armées.

L’année 2004 a été marquée par la livraison de nouveaux types de matériels. Le sous-marin nucléaire lanceur d’engins le Vigilant a été admis au service actif, trois Rafale sont entrés dans les forces, le satellite de renseignement Hélios 2A a été mis en orbite.

Des jalons importants ont été franchis dans des programmes majeurs tels que le lancement en production du missile balistique M51, la notification pour le développement, l’industrialisation et la production de la future tenue du fantassin, Félin, et la mise à l’eau du bâtiment de projection et de commandement Mistral.

La DGA modernise ses capacités d’expertise et d’essais : 180 millions d’euros viennent conforter les capacités nécessaires aux programmes.

De plus, la DGA renforce sa capacité de maîtrise d’ouvrage et met à disposition des forces un interlocuteur unique et privilégié.

La DGA : acteur majeur de la recherche et du développement économique

En 2004, un effort de 10% par rapport à 2003 a été réalisé vers la recherche par la DGA. Aujourd’hui, 1,3 milliard d’euros sont consacrés à la préparation du futur.

La DGA contribue fortement à la base industrielle technologique de défense. De nombreux démonstrateurs sont en cours de réalisation tels que BOA - la bulle opérationnelle aéroportée -, l’Ucav l’avion sans pilote - ou Essaim -quatre microsatellites pour étudier la possibilité d’intercepter des communications depuis l’espace.

En 2004, la DGA a concrétisé son action de valorisation vers les PME/PMI, ainsi 30 millions d’euros ont été investis pour les études amont. Quinze projets « innovants » ont été financés au titre du partenariat DGA-Anvar pour 1,4 millions d’euros. La DGA a également mis en place une nouvelle procédure recherche exploratoire et innovation (REI) pour des propositions « non sollicitées » : en 2004, trente dossiers ont été examinés dont dix retenus.

La DGA contribue à la construction de l’Europe de la défense

L’agence européenne de défense a pris son essor en 2004. La DGA a participé à la montée en puissance de l’agence en mettant à sa disposition du personnel de haut niveau et en proposant des projets visant à la maîtrise des compétences pour une autonomie stratégique européenne.

En chiffre, 27% des crédits sont investis dans des programmes en coopération pour un montant de 31 milliards d’euros. Citons en particulier l’A400M, le Tigre et les frégates Horizon.

La DGA au service de l’Etat

En 2004, la DGA s’est réorganisée pour s’inscrire dans la réforme globale entamée par le ministère de la défense.

Elle maîtrise les coûts des programmes d’armement et favorise les nouvelles techniques d’acquisition.

Par l’intermédiaire de sa place de marché « virtuelle » accessible par deux portails électroniques : www.ixarm.com et www.achats.defense.gouv.fr, la DGA a contribué, en 2004, a une économie de 18 millions d’euros sur les achats de la vie courante.

Doter les forces armées des équipements nécessaires

Garantir l’avenir de la base industrielle et technologique de la défense européenne

Accompagner la modernisation du ministère de la défense

DGA, partenaire des armées pour bâtir la défense de demain

Pour en savoir plus sur la DGA en 2004, cliquez sur les liens ci-dessous :

- Le rapport d’activité 2004 de la DGA
- Rétrospective 2004
- Commande d’avions Rafale. Point de situation - 09/04
- Le Vigilant admis au service actif
- Le programme Hélios II
- Missile balistique M51
- Le fantassin à équipement et liaisons intégrées (Félin)
- Le BPC, navire de commandement et de projection de forces
- La bulle opérationnelle aéroterrestre (BOA)
- Agence européenne de défense
- La première frégate franco-italienne Horizon mise à flot

- http://www.ixarm.com
- http://www.achats.defense.gouv.fr
- http://www.cooperation-industrie.defense.gouv.fr

Images :
- Le satellite de renseignement Helios 2A est mis sur orbite le 18 décembre 2004 (crédits : Astrium)
- Le bâtiment de projection est de commandement est mis à flot le 6 octobre 2004 (crédits : Gilles Rolles - DGA/COMM - REA)
- Maquette du démonstrateur Ucav, l’avion sans pilote (crédits : Gilles Rolle - DGA/COMM - REA)

Contact : Matthieu Duvelleroy - 01 45 52 73 26 - matthieu.duvelleroy@dga.defense.gouv.fr


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :