lundi 18 décembre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > L’Asean va signer un pacte antiterroriste

L’Asean va signer un pacte antiterroriste

AFP

vendredi 8 décembre 2006, sélectionné par Spyworld

logo

LAssociation des nations d’Asie du Sud-Est (ASEAN) va parapher un accord de lutte antiterroriste inédit imposant à ses 10 membres de coopérer dans ce domaine, selon des diplomates.

Le texte, le premier du genre par son aspect contraignant, sera signé la semaine prochaine à l’occasion du 12e sommet de l’Asean du 10 au 14 décembre sur l’île de Cebu (centre des Philippines), selon la même source.

"(Le texte) reflète nos efforts concertés pour combattre le terrorisme dans la région", a indiqué Imron Cotan, secrétaire général du ministère indonésien des Affaires étrangères.

Le pacte prévoit que les 10 membres de l’organisation (Malaisie, Indonésie, Philippines, Singapour, Thaïlande, Brunei, Laos, Vietnam, Cambodge et Birmanie) joignent leurs efforts pour identifier les flux financiers douteux et traquer les terroristes présumés, dont l’extradition serait également facilitée.

Le texte contient en outre une clause sur la réhabilitation d’éléments terroristes. "L’approche est différente de celle des Occidentaux", a expliqué M. Cotan. "Cela permettra de s’attaquer aux racines du problème", a-t-il dit.

Au nom du principe de non-ingérence, l’Asean s’était contentée jusqu’à présent de condamnations verbales et n’avait accouché, en 2005, que d’un site internet destiné à partager des renseignements sensibles.

Le sommet de Cebu a été placé sous haute protection dans la crainte d’attentats terroristes.

Les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, l’Australie et le Japon ont averti de possibles actions, non spécifiées, aux Philippines qui abritent plusieurs organisations terroristes. Parmi elles, figure le groupe extrémiste islamiste Abou Sayyaf actif dans le sud de l’archipel et considéré par Washington et Manille comme lié au réseau terroriste al-Qaïda d’Oussama ben Laden.

Dans un avertissement publié son site internet, l’ambassade américaine a fait état informations selon lesquelles "un groupe terroriste pourrait planifier une attaque terroriste à Cebu".

Elle n’a pas spécifié le lieu de cette possible attaque ou si elle était spécifiquement liée à la tenue du sommet asiatique.

La représentation américaine a émis jeudi une consigne appelant les citoyens américains à ne pas voyager dans l’île et, pour ceux qui s’y trouvent déjà, à éviter les rassemblements.

Toutefois, les autorités philippines ont démenti la réalité de ces menaces. "Nous n’avons pas reçu de menace avérée qui confirmerait la réalité d’une tentative d’attaque terroriste durant le sommet de l’Asean, ou des tentatives directement liées à la tenue du sommet", a indiqué le porte-parole de l’armée, le lieutenant-colonel Bartolome Bacarro.

Quelque 5.000 policiers et militaires ont été déployés à Cebu pour assurer la sécurité du sommet auquel participent quelque 10.000 délégués et journalistes.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :