vendredi 15 décembre 2017

Accueil du site > Défense > France > Les insectes inspirent l’armée qui crée un micro-drone en forme de (...)

Les insectes inspirent l’armée qui crée un micro-drone en forme de libellule

AFP

jeudi 14 décembre 2006, sélectionné par Spyworld

logo

Un micro-drone de 6 centimètres d’envergure, "la libellule", lauréat du prix "Science et Défense", devrait équiper dans quelques années le soldat du futur pour faire progresser le combat en zone urbaine. La libellule pèse 120 cm et possède quatre ailes flanquées chacune de 180.000 muscles artificiels dont le diamètre est celui d’un cheveu (150 micromètres).

Ce micro-drone ne vole pas encore mais a reçu jeudi le prix qui distingue au titre de 2005 les contributions scientifiques les plus éminentes, intéressant la défense.

L’idée est née dans la tête du chercheur Pierre-François Louvigné en 2003, mais c’est la société Silmach qui l’a concrétisée en imitant un insecte, a expliqué à l’AFP le chercheur.

C’est la première fois qu’un engin est fabriqué sans motorisation, à partir du vol de l’insecte. Tel Icare, l’inventeur se trouve cependant confronté au problème du vol : les ailes battent, mais l’engin ne vole pas.

Les chercheurs expliquent que la Libellule ne pourra jamais voler par propulsion comme un avion et que "la solution doit se trouver par l’observation du vol des insectes", explique M. Louvigné.

"Le but est de développer des nano-systèmes inspirés par les insectes", poursuit-il.

Un drone est un appareil sans équipage, autonome, pouvant être programmé ou télécommandé, et récupérable. Sa taille peut varier de moins de 50 cm (15 cm pour les micro-drones, quelques centimètres pour les nano-drones), explique la DGA (Délégation générale pour l’armement). Mais ils peuvent être beaucoup plus gros (drones hélicoptères, de longue endurance, jusqu’à 15.000 Kg).

La DGA ne s’y est pas trompée et a passé un contrat de recherche exploratoire innovante avec Silmach.

Elle espère que le fantassin du futur, surnommé "le Félin", pourra être équipé dans les années 2020 d’une poignée de "Libellules" dans les poches. Il pourra les disséminer ça et là et, tels des yeux déportés, les micro-drones pourront voler furtivement pendant quelques minutes, filmer puis rapporter de précieux renseignements.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :