lundi 23 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > 2006, année record pour les exportations d’armes israéliennes

2006, année record pour les exportations d’armes israéliennes

Reuters

lundi 18 décembre 2006, sélectionné par Spyworld

logo

Les exportations d’armes par Israël ont atteint un niveau record en 2006, a annoncé dimanche une responsable du ministère de la Défense, alors que l’on s’attendait à ce qu’elles souffrent des revers essuyés par l’armée israélienne au Liban.

Selon des experts étrangers, ce conflit de 34 jours lors duquel Israël a écarté les miliciens du Hezbollah de la frontière libano-israélienne sans pour autant le neutraliser, risquait de ternir la réputation des armes israéliennes, et notamment des systèmes de détection aériens.

Mais le ministère de la Défense a déclaré que fin novembre 2006, Israël avait enregistré pour 4,1 milliards de dollars de commandes en provenance de l’étranger, dépassant un précédent record - 4,02 milliards de dollars - établi pendant la même période en 2002.

Une porte-parole du ministère, Rachel Naidek-Ashkenazi, a souligné que les chiffres complets pour 2006 ne seraient pas disponibles avant l’année prochaine, mais selon elle cette hausse des ventes devrait se confirmer en décembre. "C’est une année record", a-t-elle dit.

D’après le magazine spécialisé américain Defense News, les exportations israéliennes représentent 10% des ventes d’armes mondiales, faisant de l’Etat juif le quatrième fournisseur d’armes derrière les Etats-Unis, la Russie et la France.

Lors de la guerre au Liban, le Hezbollah a tiré environ 4.000 missiles, pour la plupart de courte portée, sur le nord d’Israël, sans que les frappes aériennes israéliennes sur les batteries de lance-roquettes n’y puissent grand-chose.

Des commandants de l’armée de l’air ont expliqué avoir préféré se concentrer sur la destruction de missiles longue-portée aux dépens de l’éradication des roquettes Katioucha, plus petites et moins faciles à repérer.

Defense News cite des experts de la sécurité israélienne selon lesquels une grande partie des nouveaux contrats décrochés par Israël sont liés au succès dont il est crédité dans la lutte contre les activistes palestiniens en Cisjordanie et dans la bande de Gaza.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :