mercredi 13 décembre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > L’administration Bush testera en 2008 une nouvelle "arme de frappe (...)

L’administration Bush testera en 2008 une nouvelle "arme de frappe globale" antiterroriste

RIA Novosti

jeudi 21 décembre 2006, sélectionné par Spyworld

logo

L’administration Bush a programmé pour 2008 des tests d’une nouvelle "arme de frappe globale", le missile de croisière hypersonique X-51 WaveRider, a annoncé dans son numéro de janvier la revue Popular Mechanics.

"Le nouveau missile sera sept fois plus rapide que le Tomahawk", affirme le constructeur de la nouvelle arme, Mark J. Lewis, dans une interview accordée au périodique.

Réalisé en alliage de nickel et mesurant 3,5 mètres de long, dimension standard pour un missile air-sol, le X-51 serait capable d’évoluer à une vitesse de 6.000 km/h.

En cas de succès du projet, les Etats-Unis comptent se doter d’une arme permettant de porter des frappes rapides (en 60 minutes au maximum) et ponctuelles en tout endroit de la planète, ce qui est nécessaire à l’efficacité de la lutte contre le terrorisme.

Le périodique rappelle que le 20 août 1998, sur l’ordre du président Bill Clinton, un groupe de navires de l’US Navy qui naviguait alors en mer d’Oman avait tiré plusieurs Tomahawk sur un camp d’Al-Qaida, en Afghanistan, où se trouvait à ce moment Oussama ben Laden.

A une vitesse de 880 km/h, les missiles avaient mis deux heures environ pour franchir les 1.760 km qui les séparaient de la cible.

Lorsque les Tomahawk avaient atteint le camp terroriste, ben Laden n’y était plus depuis déjà une heure, a expliqué à Popular Mechanics l’ancien coordinateur de la lutte antiterroriste Richard Clark.

En cas de succès des tests, le X-51 WaveRider hypersonique serait capable d’atteindre le même objectif dans une situation analogue vingt minutes après le tir, affirme le périodique.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :