mercredi 13 décembre 2017

Accueil du site > Technologie > Tortures de RFID à la porté de tous

Tortures de RFID à la porté de tous

Marc Olanié, Réseaux & Télécoms

mercredi 3 janvier 2007, sélectionné par Spyworld

logo

Moins exothermique que la technique du four microonde, le RFID Zapper a, tout comme le premier « virus MMS », fait l’objet d’une communication lors du 22eme Congrès du CCC. La technique est simple : se procurer un flash pour appareil photo -un nombre guide de 24 semble suffire expliquent les auteurs- ôter l’ampoule à éclat et la remplacer par une self de 5 tours de fil de cuivre de 1 mm de diamètre. Insistons toutefois sur le fait que la tension aux bornes atteint plusieurs centaines de volts et peut s’avérer mortelle ou excessivement désagréable. Expérimentation réservée donc aux électroniciens confirmés. Ce montage n’est jamais qu’une version miniature d’un EMP, une bombe électromagnétique, la même que celle que concoctent les différentes armées du globe, la même qui permet au Nebuchadnezzar d’échapper aux horribles pieuvres de la Matrice dans les films des frères Wachowski.

Les plus pacifistes pourront se rabattre sur les autres communications purement RFID effectuées à l’occasion du 23eme CCC , et notamment lire cette amusante analyse signée Henryk Plötz. L’on y découvre notamment un usage intéressant de l’iPod transformé pour l’occasion en répéteur de séquence codée. Rappelons que c’est également à l’occasion de ce 23eme CCC que l’équipe de Mélanie Rieback, de la Libre Université d’Amsterdam a fait état de ses recherches sur le RFID Guardian.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :