mardi 17 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Un prêtre polonais accusé d’espionnage

Un prêtre polonais accusé d’espionnage

AP

mercredi 27 avril 2005, sélectionné par Spyworld

Un prêtre polonais du Vatican, proche du défunt pape Jean-Paul II, est accusé d’avoir collaboré avec les services secrets communistes polonais dans les années 1980, a annoncé aujourd’hui l’Institut de la mémoire nationale, qui enquête sur les crimes nazis et communistes en Pologne.

Le père Konrad Stanislaw Hejmo, un moine dominicain, était chargé des pèlerins polonais au Vatican. Une enquête menée au sein de l’Église catholique polonaise révèle que le prêtre était « un collaborateur des services secrets polonais sous les noms de Hejnal et Dominik », a précisé à la presse Leon Kieres, le responsable de l’institut.

Les dossiers du père Hejmo comprennent 700 pages de documents. Ils concernent sa collaboration dans les années 1980, mais également avant cette période. Le supérieur du prêtre, le père Maciej Zieba, a déclaré aux journalistes avoir consulté ces dossiers. Il les a qualifiés de « convaincant et choquant ».

Le prêtre n’a pu être contacté dans l’immédiat pour commenter ces informations. L’évêque polonais Tadeusz Pieronek a mis en garde contre tout jugement hâtif dans un entretien à l’Associated Press. « Nous ne sommes pas sûrs du type de coopération, s’il parlait simplement du Saint-Père avec les services secrets ou s’il leur fournissait des informations secrètes sur lui », a-t-il rappelé.

Le père Hejmo est très populaire auprès des pèlerins polonais qui se sont rendus au Vatican après l’élection de Jean-Paul II en octobre 1978. Il commentait régulièrement dans les médias l’état de santé de l’ancien souverain pontife, décédé le 2 avril.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :