dimanche 17 décembre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > La chef du MI5 britannique ne voyait pas de menace le 6 juillet (...)

La chef du MI5 britannique ne voyait pas de menace le 6 juillet 2005

7sur7.be

mardi 9 janvier 2007, sélectionné par Spyworld

logo

Eliza Manningham-Buller, la chef des services de renseignement intérieur britanniques du MI5, avait assuré à des parlementaires travaillistes que le Royaume-Uni n’était pas face à une menace immédiate à la veille des attentats du 7 juillet 2005, a rapporté mardi le Guardian.

Le quotidien britannique s’est basé sur des témoignages de députés du Labour ayant participé à ce qui est décrit comme une réunion privée, le matin du 6 juillet. Quatre attaques suicide dans le métro et dans un bus londoniens avaient fait 56 morts et 700 blessés le 7 juillet 2005.

Les services du MI5 avaient été critiqués pour ne pas avoir su anticiper ces attentats, les pires attaques jamais perpétrées sur le sol britannique. Mme Manningham-Buller a annoncé le 15 décembre sa démission pour avril, après avoir occupé ce poste pendant quatre ans. Elle avait précisé que sa décision avait été prise avant les attentats de 2005.

Des sources de renseignement ont assuré au Guardian que sa démission n’était pas liée aux attentats. Mme Manningham-Buller, 58 ans, a été recrutée au MI5 en 1974 avant de prendre la tête de l’agence en octobre 2002.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :