mardi 12 décembre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > Les terroristes peuvent se servir d’images de webcams diffusées par (...)

Les terroristes peuvent se servir d’images de webcams diffusées par internet

Presse Canadienne

vendredi 12 janvier 2007, sélectionné par Spynews

logo

Les grandes agences de sécurité américaines mettent en garde contre les terroristes qui peuvent se servir d’images diffusées par internet de certains lieux tels que des aéroports.

Une évaluation confidentielle préparée conjointement par la police fédérale américaine (FBI) et le U.S. Homeland Security Department soutient que les webcams qui diffusent des images par internet pourraient être d’une grande utilité pour des extrémistes déterminés à attaquer des cibles stratégiques.

Les agences incitent donc les organismes gouvernementaux et les partenaires privés à "réviser les renseignements accessibles par leur sites internet et à faire la balance entre le droit du public à l’information et les préoccupations en matière de sécurité".

Daté du 10 janvier, le document obtenu par la Presse Canadienne tire son origine d’une annonce diffusée par internet récemment, accompagnée d’un hyperlien qui menait aux images en temps réel d’une webcam d’un aéroport d’Alaska.

Toujours selon le rapport, le site de la webcam permettait au visiteur de contrôler la caméra, de faire par exemple un zoom sur le terminal et les zones cargo. Les autorités de l’aéroport ont désactivé la caméra après avoir été prévenues de l’annonce internet.

L’évaluation fait aussi remarquer toutefois que beaucoup de caméras gérées par des particuliers, des entreprises ou des agences du gouvernement transmettent des images qui sont sans intérêt sur le plan de la surveillance, citons par exemple des images des conditions météo, de lieux connus de certaines villes ou de paysages.

"Cependant, les webcams situées dans des infrastructures stratégiques américaines permettent l’observation au grand jour des mesures de sécurité, des tours de garde et des circuits empruntés par les piétons et les véhicules."

Au dire de l’agent spécial Richard Kolko, du FBI, il faut sensibiliser les forces de l’ordre aux dangers du détournement de l’usage des webcams, étant donné leur prolifération dans internet.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :