samedi 16 décembre 2017

Accueil du site > Informatique > Internet > Blocage des FAI étrangers : mea culpa du Pentagone

Blocage des FAI étrangers : mea culpa du Pentagone

Christophe Guillemin, ZDNet France

jeudi 23 septembre 2004, sélectionné par Spyworld

logo

Le département de la Défense américain revient sur le blocage d’un site officiel dédié aux expatriés. Il s’agissait d’une vieille mesure pour prévenir des attaques informatiques qui n’a pu être levée en raison de problèmes techniques.

Après avoir pretexté des risques d’attaques informatiques, le Pentagone met désormais en avant un souci technique pour justifier le blocage du site officiel fvap.gov, destiné aux expatriés américains afin de faciliter leur vote par correspondance.

Ses serveurs gérés par le département de la Défense, étaient en effet inaccessibles, de manière incompréhensible, à bon nombre d’internautes résidant à l’étranger. Ils avaient la particularité d’être abonnés à des fournisseurs d’accès nationaux comme Telefonica, BT ou Wanadoo.

« Ce blocage ne devait pas se poursuivre passé une certaine date », explique aujourd’hui un porte-parole du Pentagone au quotidien International Herald Tribune, qui a révélé l’affaire le 20 septembre. « Pour certaines raisons techniques, le blocage n’a pas été levé quand nous avions demandé de le faire », poursuit-il sans plus de détails. De son côté, le journal parle d’inadvertance.

Il avait rapporté que des FAI d’au moins 25 pays avaient recensé des refus d’accès vers ce site, parmi lesquels l’Australie, le Canada, la Chine, la France, l’Inde, le Japon, la République Tchèque et le Royaume-Uni.

Mardi 21, le lieutenant-colonel Ellen Krenke confirmait à ZDNet UK que l’accès au site fvap.gov avait été bloqué « à certains fournisseur d’accès (...) pour rendre plus difficile aux hackers de le détourner ou de le défigurer ». Une motivation qui depuis n’a d’ailleurs pas été remise en cause.

Quoi qu’il en soit, tout semble désormais rentré dans l’ordre. Depuis la France, l’accès vers le site américain fonctionne à nouveau pour l’ensemble des abonnés de Wanadoo, comme nous l’a confirmé, ce jeudi, un porte-parole du fournisseur d’accès.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :