dimanche 10 décembre 2017

Accueil du site > Défense > International > La Chine aurait testé une arme anti-satellite

La Chine aurait testé une arme anti-satellite

Le Monde, avec AFP

jeudi 18 janvier 2007, sélectionné par Spyworld

logo

Les Etats-Unis, l’Australie et le Canada ont réagi avant même que l’information ne soit totalement confirmée. Ils ont dénoncé, jeudi 18 janvier, un essai qu’aurait effectué la Chine pour tester une arme destinée à détruire des satellites. "La mise au point par la Chine et l’essai de telles armes est contradictoire avec l’esprit de coopération auquel aspirent nos deux pays dans le domaine de l’espace civil", a déclaré Gordon Johndroe, porte-parole du Conseil à la sécurité nationale de la présidence américaine.

La Grande-Bretagne, le Japon et la Corée du Sud doivent également faire part de leur inquiétude auprès de Pékin, selon un haut responsable de la Maison Blanche, cité par l’AFP.

CAPACITÉ MILITAIRE MAJEURE

Selon un article de l’hebdomadaire Aviation Week publié jeudi, des agences de renseignement américaines, parmi lesquelles la CIA et la NSA, sont sur le point de confirmer que l’essai de cette arme a bien été effectué par Pékin le 11 janvier.

Lors de cet essai, les Chinois auraient détruit un vieux satellite météo chinois avec une charge lancée par un missile balistique. Le lancement aurait eu lieu depuis le centre spatial de Xichang, dans le Sichuan. La collision a eu lieu à quelque 800 kilomètres au-dessus de la Terre.

"Si le test est avéré, il témoignera d’une nouvelle capacité militaire majeure de la Chine", précise le magazine, qui ajoute qu’il "peut menacer les satellites de reconnaissance par imagerie utilisés par les Etats-Unis, le Japon, la Russie, Israël et l’Europe". L’essai pourrait aussi avoir laissé des débris spatiaux considérables, dans une orbite utilisée par de nombreux satellites, estime encore Aviation Week.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :