dimanche 17 décembre 2017

Accueil du site > Défense > International > Pour les Etats-Unis, la Chine relance la course aux armements dans (...)

Pour les Etats-Unis, la Chine relance la course aux armements dans l’espace

Le Monde

vendredi 19 janvier 2007, sélectionné par Spyworld

logo

"C’est la première vraie escalade depuis vingt ans dans la course aux armements dans l’espace", indique au New York Times Jonathan McDowell, un astronome de Harvard, "c’est la fin d’une longue période de restriction" pendant laquelle les puissances se sont abstenues de militariser l’espace.

Pour Gary Samore, le directeur des études du Council on Foreign Relations, l’essai chinois de tester une arme destinée à détruire des satellites a un objectif clair, en "matière de dissuasion et pour faire pression sur les Etats-Unis, afin qu’ils signent un accord de démilitarisation de l’espace".

En 1998, un rapport au Congrès consacré aux ambitions militaire et à la stratégie de la la Chine populaire Future Military Capabilities and Strategy of the People’s Republic of China indiquait que la Chine avait déjà "la capacité, sous certaines conditions, d’endommager les capteurs des satellites qui sont vulnérables aux lasers. Considérant l’intérêt de la Chine pour les lasers, il serait raisonnable d’imaginer que Pékin va développer une arme qui pourrait détruire les satellites dans le futur".

INQUIÉTUDE

En août 2006, des informations ont filtré concernant l’aveuglement, par la Chine, avec des lasers haute puissance, de satellites de reconnaissance survolant son territoire. Le directeur du National Reconnaissance Office, chargé des vols de reconnaissance, Donald M. Kerr, a déclaré qu’un satellite américain avait été "peint", c’est-à-dire aveuglé, par un laser basé au sol en Chine. "Les Etats-Unis croient que le développement et les tests, par la Chine, est contraire à l’esprit de coopération auquel nos deux pays aspirent dans l’espace", a déclaré Gordon Johndro, le porte-parole de conseil national de sécurité. "Nous avons, avec d’autres pays, exprimé notre inquiétude concernant cette action."

"UN NUAGE DE DÉBRIS EN ORBITE"

David C. Wright, un membre d’un goupe de scientifique Union of Concerned Scientists, indique que le satellite est volatilisé en 800 gros fragments et plusieurs millions de petits débris. Michael Krepon, le cofondateur de l’Henry L. Stimson Center, qui étudie les questions de défense, indique que le test n’est pas très subtile. "Ils ont créé un nuage de débris qui va rester en orbite pendant peut-être plus d’un quart de siècles "

JPEG - 41.2 ko

L’essai chinois serait la première vraie escalade depuis vingt ans dans la course aux armements dans l’espace. - D.R.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :