jeudi 19 octobre 2017

Accueil du site > Terrorisme > France > Raffarin lance le livre blanc sur la sécurité

Raffarin lance le livre blanc sur la sécurité

Jean Chichizola, le Figaro

mardi 3 mai 2005, sélectionné par Spyworld

Comment la France fera-t-elle face à la menace terroriste en 2020 ? Cette question occupera les travaux de la commission pour le livre blanc sur la sécurité intérieure mise en place ce matin par le premier ministre. Présidée par Dominique de Villepin, à l’origine de cette initiative, elle comprend six groupes de travail. Le secrétaire général de la défense nationale, Francis Delon, en sera le rapporteur. Le livre blanc sur la sécurité intérieure face au risque terroriste sera rendu au premier ministre et au président de la République début 2006.

Le projet est inédit et ambitieux. Dix ans après les attentats islamistes de 1995 en France, la France se lance dans une vaste réflexion sur la menace terroriste et sa capacité à y faire face dans les quinze à vingt prochaines années. Paris va examiner tous les aspects de la sécurité intérieure en la matière, de la lutte antiterroriste à la protection des populations. Une occasion unique d’informer, de déterminer les besoins et de définir une doctrine.

# Les scénarios. La commission du livre blanc dégagera d’abord les scénarios de menaces. Confié au directeur de la DST, Pierre de Bousquet de Florian, ce groupe de travail évoquera les attaques non conventionnelles de type chimique, bactériologique ou nucléaire. Il analysera aussi les cibles potentielles, des réseaux d’eau aux laboratoires sensibles ou aux installations industrielles. Ces derniers mois, plusieurs affaires ont ravivé une autre crainte : celle d’attaques suicide au coeur des villes.

# La menace mondiale. L’analyse de la menace mondiale, réalisée sous la houlette du patron de la DGSE, Pierre Brochant, permettra, elle, de mieux appréhender les contours de la nébuleuse terroriste islamiste.

# Le terrorisme technologique. Une nouvelle menace, posée par la maîtrise croissante des techniques informatiques par les terroristes, occupera les travaux du troisième groupe de travail, présidé par Jean-Michel Hubert, vice-président, au sein du ministère des Finances, du conseil général des technologies de l’information. Il fera le point sur les moyens nécessaires en matière de cryptage ou d’écoutes.

# L’arsenal légal. Le livre blanc permettra aussi de débattre publiquement d’une éventuelle adaptation de l’arsenal juridique. Le directeur des affaires criminelles et des grâces du ministère de la Justice, Jean-Marie Huet, sera en charge de cette réflexion.

# La coopération. Souvent difficile à mettre en oeuvre, la coopération internationale et européenne a pourtant fait ses preuves. Animé par Stanislas Lefebvre de Laboulaye, directeur général pour les affaires politiques et de sécurité du ministère des Affaires étrangères, ce groupe de travail explorera avec qui la France est-elle prête à coopérer et jusqu’où ? Tout dépendra de la réticence des services de renseignement à échanger des informations avec certains de leurs homologues.

# L’information du citoyen. Le directeur de la Fondation pour la recherche stratégique, François Heisbourg, réfléchira aux modalités d’une meilleure information du citoyen.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :