dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > Le système antisatellite vacille en Russie, mais prospère en (...)

Le système antisatellite vacille en Russie, mais prospère en Chine

RIA Novosti

lundi 22 janvier 2007, sélectionné par Spyworld

logo

Dix jours après que la Chine a abattu par un missile balistique l’un de ses satellites, le vice-premier ministre et ministre russe de la Défense, Sergueï Ivanov, a contre toute attente qualifié cette nouvelle de "bobard". "Ces bruits sont très exagérés", a-t-il indiqué vendredi dernier. Et d’ajouter qu’il était "heureux que cela ne soit pas le cas" et que la Russie se prononçait comme toujours contre "toute militarisation de l’espace extra-atmosphérique".

"Une déclaration trop prudente". C’est ainsi que le général Volter Krassovski, ancien chef des forces de défense antimissile et spatiale, a commenté les propos de Sergueï Ivanov. "Cela veut dire que soit le ministre de la Défense est incompétent, soit on a une nouvelle fois oublié de lui communiquer quelque chose", explique-t-il. Pour M. Krassovski, les Chinois "ont bien pu abattre un satellite, et cela ne doit rien au hasard". "D’autant plus que ce n’était pas compliqué, car les paramètres du satellite en orbite étaient bien connus", précise-t-il.

On sait que la Chine avait organisé à trois reprises de semblables essais qui avaient tous échoué. Selon un expert du ministère russe de la Défense, les Etats-Unis avaient compté, quant à eux, plusieurs lancements réussis dans le cadre des tests de leur bouclier antimissile, quand un missile à tête multiple a été placé sur une orbite proche de celle des satellites, puis a été abattu par un antimissile tiré depuis la Terre. Mais il est peu probable que les Américains aillent jusqu’à abattre leurs propres satellites.

"Si les informations selon lesquelles un missile a abattu un satellite s’avèrent exactes, la Chine nous fait une surprise fort désagréable en nous prouvant à nouveau qu’elle est une puissance spatiale très sérieuse dotée d’un bouclier antimissile efficace", a estimé une source au ministère russe de la Défense.

L’Union soviétique possédait déjà des systèmes antisatellites. "Mais notre système antisatellite est actuellement dépassé, constate le général Krassovski. Il est né entre 1962 et 1970 et a réalisé de grands progrès. Plusieurs cibles spatiales ont été abattues."

RIA Novosti décline toute responsabilité quant au contenu des articles tirés de la presse.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :