mardi 12 décembre 2017

Accueil du site > Défense > International > Aux Etats-Unis, un expert du Pentagone arrêté pour espionnage

Aux Etats-Unis, un expert du Pentagone arrêté pour espionnage

Le Monde

mercredi 4 mai 2005, sélectionné par Spyworld

logo

Un expert de haut niveau du Pentagone a été arrêté mercredi 3 mai pour avoir révélé à deux membres d’un groupe pro-Israël des informations "ultra-secrètes" sur des attaques potentielles contre les forces américaines en Irak, a indiqué le département de la justice américain.

Lawrence Franklin, 58 ans, travaillait sur l’Iran dans les services du secrétaire à la défense, Donald Rumsfeld. Il est accusé d’avoir transmis des informations secrètes à deux membres de l’American Israel Public Affairs Committee, un groupe de lobby pro-Israël, lors d’un déjeuner le 26 juin 2003 dans un restaurant d’Arlington (Virginie), près de Washington.

"Au déjeuner, Franklin aurait transmis des informations classées ’top secret’ sur de possibles attaques contre les forces américaines en Irak aux deux personnes, dont aucune n’était habilitée [par le Pentagone] à les recevoir", a précisé le ministère de la justice. "Franklin leur aurait dit que l’information était ultra-confidentielle et leur aurait demandé de ne pas les utiliser", selon la même source.

Une fouille de son bureau a permis de retrouver un document confidentiel datant de juin 2003 contenant les informations qu’aurait diffusé Franklin, précise le texte de la plainte. Il risque jusqu’à 10 ans de prison s’il est reconnu coupable.

"INFORMATIONS CLASSÉES"

Le ministère de la justice a précisé que l’expert s’était livré à la police fédérale (FBI) après le dépôt d’une plainte à son encontre. "Une plainte criminelle, lancée mardi et rendue publique ce [mercredi] matin, accuse Franklin d’avoir transmis des informations classées défense nationale à une ou plusieurs personnes non autorisées à les recevoir", a indiqué le département de la justice.

La plainte affirme aussi que l’expert aurait transmis des informations confidentielles à un responsable étranger et à des journalistes. Au total, il s’agit de 83 documents confidentiels sur une période de trente ans. Ils ont été trouvés lors d’une fouille au domicile de Franklin en Virginie Occidentale.

Les autorités américaines cherchent à savoir si des documents confidentiels ont pu être transmis au gouvernement israélien.

Le mois dernier, l’American Israel Public Affairs Committee s’était séparé de deux employés occupant d’importantes fonctions, son directeur politique, Steve Rosen et l’un de ses experts, Keith Weissman. Ces deux personnes avaient démenti alors avoir demandé, reçu et transmis des informations confidentielles.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :