dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > Coopération France-Israël sur les mini-drones imitant la nature

Coopération France-Israël sur les mini-drones imitant la nature

David Rosenfeld, Israelvalley.com

dimanche 28 janvier 2007, sélectionné par Spyworld

logo

Des chercheurs français et israéliens travaillent actuellement sur le thème du bio-mimétisme afin de créer des micro-drones indétectables au service de la surveillance et de la défense.

Les micro-drones se scindent en 3 générations :

- la 1ère génération correspond à un aéronef volant en espace ouvert, pour ‘voir au delà de la colline’. L’armée de terre française est équipée de drones de ce type avec le Drac depuis 2006
- la 2nde génération (2010) est encore au stade de la recherche, et devra être capable d’évoluer en zone urbaine
- la 3ème(2015-2020) sera capable d’évoluer à l’intérieur de bâtiments

Les micro-drones à ailes battantes correspondent à cette 3ème génération. Le principe des ailes battantes copiant le mouvement des oiseaux a été abandonné de longue date pour les avions, mais il revient au goût du jour pour des drones de petites tailles (moins de 20 cm). La construction d’une telle prouesse de miniaturisation fait appel à des spécialistes pluridisciplinaires, notamment des ornithologues et insectologues afin de mieux comprendre le fonctionnement naturel des ailes battantes ou vibrantes.

Il convient également de modéliser les formations de vortex complexes derrière chaque battement et d’étudier le vol stationnaire pour des systèmes aussi légers (moins de 100 grammes). Enfin, les scientifiques cherchent le type de moteur le plus pertinent pour faire voler l’ensemble avec une autonomie décente pour actionner les ailes et les mini caméras embarquées.

En France, le domaine des micro-drones à ailes battantes est celui de l’Onera avec le projet Remanta. L’Onera mène depuis janvier 2002 ce programme de recherche Remanta (REsearch program on Micro Aerial vehicle and New Technologies Application).

Il a pour objectif non pas de réaliser un prototype de démonstrateur de micro-drone à ailes battantes mais d’améliorer nos connaissances en mécanique du vol, contrôle et commande, aérodynamique, matériaux et structure.

Le projet Remanta s’articule autour de trois axes de recherche :

- mécanique du vol et du pilotage
- aérodynamique
- matériaux, structure et actionneurs


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :