jeudi 14 décembre 2017

Accueil du site > Informatique > Internet > La Cnil met en garde contre les « traces numériques »

La Cnil met en garde contre les « traces numériques »

Philippe Crouzillacq, 01net

mardi 30 janvier 2007, sélectionné par Spyworld

logo

La Commission lance une campagne d’information pour sensibiliser tous les internautes à la question de la vie privée sur Internet et sur les réseaux.

Le surf sur Internet et la viande bovine ont ceci en commun que l’on peut facilement en établir la traçabilité. C’est cette évidence que la Cnil (Commission nationale de l’informatique et des libertés) a souhaité rappeler à l’occasion de la première journée européenne de la protection des données, le 28 janvier dernier.

Sous l’accroche, « Les idées changent, l’information reste. Vos idées ne vous en fichez pas », la Cnil a mis en ligne sur son site bon nombre d’informations sur la question du respect de la vie privée numérique, dont une petite vidéo à destination de tous les internautes, jeunes et moins jeunes.

Bienvenu dans un univers orwellien. Internet n’est pas un monde virtuel, selon la Cnil, mais bien « un réseau informatique ouvert (...) où chacun laisse des traces ». Elle fait remarquer que « sur Internet comme ailleurs, l’anonymat nécessite des efforts, la surveillance aussi ». Selon elle, il s’agit de « ne pas sombrer dans la paranoïa ni dans l’utopie ».

Souriez, vous êtes pisté !

Le lecteur internaute est apostrophé par l’intermédiaire de différentes thématiques : « Votre véhicule est invisible sur l’autoroute ? Pourquoi votre connexion sur Internet le serait-elle ? » ; « A quoi servent les cookies ? » ; « Internet au bureau » ou encore « pourquoi est-il plus aisé de procéder à des authentifications et autres contrôles sur un intranet [d’entreprise, NDLR] que sur Internet ? » Un espace pédagogique, intitulé « Découvrez comment vous êtes pisté sur Internet », permet de répondre à toutes ces questions.

En prime, la CnilL vous propose de consulter les traces que vous avez laissé sur son propre site durant votre visite. Des informations telles que votre adresse IP, le type de système d’exploitation utilisé, la résolution de l’écran de votre ordinateur ou la version du navigateur Web. Sans oublier la porte d’entrée par laquelle vous avez accédé au site de la Cnil, c’est-à-dire le lien cliqué, ou le site où vous vous trouviez avant d’y parvenir. De quoi faire réfléchir à ces « traces numériques ».


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :