jeudi 19 octobre 2017

Accueil du site > Intelligence économique > Le QG de l’UMP surveillé par les RG, "une mesure de protection"

Le QG de l’UMP surveillé par les RG, "une mesure de protection"

Reuters

mercredi 31 janvier 2007, sélectionné par Spyworld

logo

La préfecture de police a déclaré mercredi que le siège de campagne de Nicolas Sarkozy à Paris faisait l’objet d’une surveillance des RG dans le cadre d’une mesure de protection des candidats à la présidentielle.

Ces mesures, qui comportent également une protection individuelle, "sont mises en oeuvre sans distinction d’appartenance politique" et "dans le respect des principes républicains", affirme-t-elle dans un communiqué.

Le siège de campagne de Nicolas Sarkozy, rue d’Enghien, dans le 10ème arrondissement, a fait l’objet de "vérifications d’environnement et de mesures de protection diligentées d’initiative par le préfet de police et réalisées par ses différents services", précise le texte.

La direction des renseignements généraux a été, quant à elle, chargée "de prendre officiellement contact" avec les riverains de la rue d’Enghien, pour, à la fois, les informer de l’installation du siège de campagne et les "inviter à une particulière vigilance quant à la présence de personnes qui pourraient utiliser leur immeuble comme base d’actions agressives", souligne la préfecture.

Elle ajoute qu’aucune inscription dans un fichier de police n’a été faite et que, depuis l’ouverture du siège de campagne de Nicolas Sarkozy, le 15 janvier, sept manifestations de voie publique ont été organisées en direction de la rue d’Enghien.

"Si les sièges de campagne des autres candidats étaient l’objet d’actions similaires, les services de la préfecture de police seraient amenés, de même, à prendre, en liaison avec les représentants des candidats, les mesures de police qui s’imposeraient", ajoute la préfecture de police.

Selon elle, des contacts ont été pris dans ce cadre avec l’équipe de campagne de la candidate socialiste Ségolène Royal.

Le Nouvel Observateur a relancé la polémique sur le rôle des RG dans la campagne présidentielle en écrivant mercredi que des RG avaient interrogé et fiché certains riverains du QG de campagne de Nicolas Sarkozy.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :