dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Un employé de Toronto, espion des Israéliens ?

Un employé de Toronto, espion des Israéliens ?

Radio-canada.ca

lundi 5 février 2007, sélectionné par Spyworld

logo

Un employé de banque de Toronto, qui aurait la double nationalité égyptienne et canadienne, est détenu actuellement au Caire sous l’accusation d’espionnage pour Israël.

Recruté en Turquie, il aurait obtenu l’aide d’agents du Mossad pour émigrer au Canada en 2003.

Mohamed Essam Ghoneim El-Attar a été arrêté par les autorités égyptiennes le 1er janvier dernier à son arrivée au Caire. Son inculpation n’a été rendue officielle que cette fin de semaine.Il est accusé, avec trois autres complices, d’espionnage pour le compte d’Israël.

Le jeune homme, auquel on attribue 26 ou 31 ans, aurait utilisé une fausse identité pour immigrer au Canada en 2003, où il occupait un poste dans une banque de Toronto située non loin d’une mosquée.

Il aurait été chargé d’espionner ses compatriotes et des ressortissants d’autres pays arabes, notamment en surveillant certains comptes bancaires.

Arrivé en août 2001 en Turquie, après ses études à l’Université d’Al-Azhar au Caire, il aurait rencontré durant son séjour des agents israéliens auxquels il aurait confié son désir d’émigrer en Amérique du Nord.

Kemal Kosba, Tuncay Bubay, tous deux ayant la double nationalité turque et israélienne, et Daniel Levi, l’auraient aidé dans ses démarches pour obtenir sa résidence et un emploi au Canada. Ses trois complices, bien qu’absents d’Égypte, ont été également inculpés.

Mohamed Essam Ghoneil El-Attar aurait reçu 66 000 $ des Israéliens pour ses informations.

Contacté par le Globe and Mail, son père, un ancien officier des forces aériennes qui a combattu contre Israël en 1973, a déclaré ne pas avoir eu de nouvelles de Mohamed depuis longtemps : « notre famille a une bonne réputation. Je suis désolé de ce que mon fils est devenu », a-t-il déclaré.

Le ministère des Affaires étrangères canadien ne peut encore confirmer si l’employé de banque de Toronto possède la double nationalité ou pas.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :