samedi 16 décembre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > George Bush demande 235 milliards de dollars pour "la guerre contre le (...)

George Bush demande 235 milliards de dollars pour "la guerre contre le terrorisme"

Le Monde, avec AFP

lundi 5 février 2007, sélectionné par Spyworld

logo

Le président américain, George W. Bush, a présenté, lundi 5 février, un projet de budget largement axé sur "la guerre contre le terrorisme", pour laquelle il a demandé 235 milliards de dollars (près de 182 milliards d’euros) au total pour les deux années à venir. "En tant que chef des armées, ma plus haute priorité est la sécurité du pays. Mon budget consacre des ressources importantes à la guerre contre le terrorisme, et assure la protection de notre pays contre ceux qui voudraient nous faire du mal", assure M. Bush dans le document de présentation du budget.

Il a demandé 141,7 milliards de dollars (110 milliards d’euros) de "fonds d’urgence" pour financer "la guerre contre le terrorisme" en 2008, ainsi qu’une rallonge de 93,4 milliards de dollars, en plus des 70 milliards déjà votés, pour l’année budgétaire en cours, qui se terminera le 30 septembre.

Le projet de budget 2008 prévoit ainsi une hausse de 10,7 % des dépenses liées à la sécurité. "Nous sommes en guerre et notre première priorité est de nous assurer que nos troupes ont les ressources nécessaires", souligne le document, qui inclut pour la première fois les sommes consacrées à l’Irak et à l’Afghanistan au budget général. Jusqu’ici, la Maison Blanche présentait des collectifs budgétaires séparés, ce qui permettait de limiter les discussions. Les démocrates avaient réclamé la fin de ces pratiques.

Au total, avec les demandes présentées lundi, la "guerre contre le terrorisme" aura coûté aux Etats-Unis quelque 661,9 milliards de dollars, selon la Maison Blanche. Une facture susceptible de s’alourdir. "Au fur et à mesure que l’activité sur le terrain évolue, le gouvernement pourrait ajuster les montants demandés" par le biais de collectifs budgétaires, souligne en effet le document.

RÉDUIRE LE DÉFICIT

Le gouvernement fixe par ailleurs pour objectif de ramener les comptes à l’équilibre à l’horizon 2012, en limitant drastiquement la progression des dépenses – hors défense – et en étalant dans le temps la baisse très décriée des impôts, initiée par le gouvernement Bush. Dès l’année fiscale 2007, le déficit sera ramené à 244 milliards (contre 248 milliards l’année précédente), avant de tomber à 239 milliards en 2008. Pour parvenir à ce résultat, M. Bush compte maintenir la progression des dépenses non obligatoires, c’est-à-dire liées à la défense, sous la barre de "1 %". "Cela demande des choix difficiles", souligne la Maison Blanche, qui opère des coupes claires dans les programmes jugés inefficaces.

Le budget prévoit de réaliser des économies dans les dépenses des caisses d’assurance publiques de santé et de retraites (Medicare, Medicaid, Social Security). Mais ces mesures risquent de se heurter à l’opposition des démocrates, qui ont repris le contrôle du Congrès et promettent de ferrailler durement sur le vote du budget.

JPEG - 10.2 ko

Le projet de budget pour 2008 présenté par George Bush, le 5 février 2006, doit désormais être discuté au Congrès. - AFP/MANDEL NGAN


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :