dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Technologie > Russie-France : promouvoir la coopération spatiale

Russie-France : promouvoir la coopération spatiale

RIA Novosti

mercredi 7 février 2007, sélectionné par Spyworld

logo

La Russie et la France doivent renforcer leur coopération spatiale, a déclaré mardi le vice-premier ministre russe et ministre de la Défense, Sergueï Ivanov, en remettant des distinctions russes aux responsables de l’ASE, rapporte le journal Rossiïskaïa gazeta.

"Je me suis familiarisé avec la coopération spatiale russo-française en tant que ministre de la Défense, a dit M. Ivanov. A l’époque où Anatoli Perminov (directeur de l’Agence fédérale spatiale russe - Roskosmos) était commandant des Troupes spatiales russes, nous avons testé le lanceur Soyouz-ST. Nous savions déjà qu’il devrait être lancé depuis le pas de tir de Kourou, en Guyane française".

Strictement parlant, l’aménagement du pas de tir de Soyouz en Amérique du Sud est un projet conjoint de la Russie et de l’Agence spatiale européenne (ASE), note le quotidien. Mais comme il se trouve sur le territoire d’un département français d’outre-mer et que l’actuel directeur général de l’ASE, Jean-Jacques Dordain, est Français (il s’est vu remettre l’Ordre de l’Amitié par Sergueï Ivanov), le programme pourrait être considéré dans une certaine mesure comme essentiellement russo-français.

Une pierre du pas de tir qui a vu s’envoler le premier homme dans l’espace Iouri Gagarine (le 12 avril 1961) sera enchâssée dans deux semaines dans le nouveau pas de tir de Soyouz au Centre Spatial Guyanais pour marquer la force de cette collaboration. Le premier lancement de Soyouz-ST devrait avoir lieu fin 2008-début 2009.

Le lanceur russe a été modifié pour l’occasion et adapté aux conditions climatiques tropicales.

D’ici cinq ou six ans, un autre projet conjoint, à savoir la création d’un système de transport habité, devrait porter ses fruits. Parallèlement, la Russie et la France poursuivront leur coopération dans le cadre du programme de Station spatiale internationale (ISS). Il s’agit d’explorer ensemble l’espace cosmique au-delà de l’orbite terrestre, y compris d’organiser des expéditions vers la Lune et Mars.

Les deux pays envisagent également de promouvoir leur coopération dans les domaines appliqués, tels que la télédétection de la Terre, la création de télécommunications par satellite, de systèmes de positionnement et de navigation.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :