dimanche 17 décembre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Les affirmations sur l’utilisation du GNE à des fins d’espionnage

Les affirmations sur l’utilisation du GNE à des fins d’espionnage sont ineptes

RIA Novosti

mardi 13 février 2007, sélectionné par Spyworld

logo

L’ambassadeur russe en Suède Alexandre Kadakine a qualifié d’ "ineptes" les affirmations de la presse locale sur la possibilité d’utiliser l’infrastructure du Gazoduc nord-européen (GNE) à des fins d’espionnage.

L’ambassadeur a accordé une interview à la radio suédoise mardi.

Depuis plus d’un mois déjà, les médias finlandais et suédois se livrent à des spéculations selon lesquelles le gazoduc en chantier et la plateforme de service qui sera construite non loin de Gotland pourraient être utilisés par les militaires russes à des fins d’espionnage.

"Les discussions au sujet de la plateforme ont atteint le summum de l’imbécilité. Affirmer que cette plateforme pourrait servir de centre d’espionnage contre la Suède est parfaitement inepte", a indiqué le diplomate russe cité par la radio.

"Pourquoi construire une plateforme en mer Baltique pour y installer un centre d’espionnage si nous avons la possibilité, au moyen de satellites, de lire en temps réel n’importe quelle plaque d’immatriculation dans les rues de Stockholm ? " s’est interrogé le diplomate russe.

L’ambassadeur a exprimé son "désarroi" face au fait que la Suède n’a toujours pas compris que la Russie est aussi un Etat de la Baltique et que, comme tous les autres pays riverains, la sécurité écologique de la mer ne la laisse pas indifférente.

"Nous sommes des gens pratiques. Nous ne sommes pas des imbéciles prêts à polluer leur propre mer", a souligné Alexandre Kadakine.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :