lundi 23 octobre 2017

Accueil du site > Défense > France > Vladimir Poutine offre une promotion à son ministre de la défense

Vladimir Poutine offre une promotion à son ministre de la défense

Le Monde, avec AFP et AP

vendredi 16 février 2007, sélectionné par Spyworld

logo

Le ministre de la défense russe, Sergueï Ivanov, a été promu, jeudi 15 février, au poste de vice-premier ministre et a été remplacé à la défense par le chef du service fédéral des impôts, Anatoli Serdioukov, a annoncé le président Vladimir Poutine lors d’une réunion du conseil des ministres retransmise à la télévision.

Sergueï Ivanov, 54 ans, considéré comme un successeur potentiel de M. Poutine à l’élection présidentielle de 2008, bénéficie d’une promotion qui le place aux mêmes fonctions qu’un autre grand prétendant au poste, le directeur adjoint de Gazprom et également vice-premier ministre, Dimitri Medvedev. Le président a souligné vouloir "élargir les sphères de responsabilité de Sergueï Ivanov" qui sera désormais chargé du complexe militaro-industriel et de la coordination de certains secteurs de l’économie civile. "Dans ce contexte, il ne peut plus assumer les fonctions de ministre [de la défense]. On ne peut pas être assis sur deux chaises à la fois dans une telle situation", a-t-il ajouté.

Fidèle de M. Poutine et issu comme lui des rangs du KGB, M. Ivanov a travaillé pendant vingt ans dans le renseignement extérieur, notamment en Suède, en Grande-Bretagne, d’où il a été expulsé en 1983 sous le coup d’accusations d’espionnage.

NI SUCCESSEURS NI DAUPHINS

Vladimir Poutine avait déclaré, lors de sa conférence de presse annuelle, le 1er février, qu’il n’y aurait "pas de successeur mais des candidats au poste de président" dont l’un serait choisi par le peuple au terme d’une campagne "démocratique". Lors d’une conférence sur la sécurité internationale à Munich, la semaine dernière, M. Ivanov est allé dans le même sens, déclarant "que nous n’aurons pas de successeurs ni de dauphins".

Toutefois, ce remaniement surprise relancera à coup sûr les rumeurs de favoritisme du président russe, qui quittera ses fonctions en 2008. "Il s’agit d’une promotion pour Ivanov sans aucun doute", estime le politologue Stanislav Belkovski, président de l’Institut de la stratégie nationale. "Le ministère de la défense était pour lui un fardeau gigantesque. L’armée a beaucoup de problèmes qu’il n’a pas réussi à résoudre."

Selon un dernier sondage du centre d’opinion indépendant Levada, réalisé en décembre, 38 % des Russes sont prêts à voter pour Dimitri Medvedev et 23 % pour Sergueï Ivanov.

JPEG - 25.1 ko

Vladimir Poutine et le nouveau vice-premier ministre russe, Serguei Ivanov, lors d’une réunion au ministère de la défense où ce dernier a été nommé, le 15 février à Moscou. - AP/MIKHAIL KLIMENTYEV


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :