mardi 17 octobre 2017

Accueil du site > Technologie > Le grain de sable RFID menace-t-il les libertés publiques ?

Le grain de sable RFID menace-t-il les libertés publiques ?

Nicolas Vassili, Réseaux & Télécoms

lundi 19 février 2007, sélectionné par Spyworld

logo

La dernière puce RFID de Hitachi bat tous les records de miniaturisation : elle mesure 1/20 de millimètres de côté. Peut-on encore parler de « puce » ? L’insecte mesure plus d’un millimètre : il est visible à l’oeil nu. La puce de Hitachi est presque invisible, à moins de s’en approcher de très près. Elle est de la taille des grains de sable les plus fins. Entassés dans une main, ces circuits présentent l’aspect d’une poudre. Les circuits RFID de Hitachi sont-ils aussi efficaces que les puces RFID ordinaires ? Leur mémoire de 128 bits est minuscule, mais elle suffit à contenir une chaîne de caractères de 38 chiffres. Assez, par exemple, pour donner un identifiant à tous les êtres humains, suivi par quelques informations personnelles. Encore faudrait-il en avoir les moyens. Certains redoutent pourtant déjà que la police s’en serve pour enrichir son arsenal de contrôle. Ils craignent qu’elle marque discrètement les manifestants et opposants. Hitachi met en avant d’autres applications : protection anticopie des documents officiels, marquage des billets de banque, protection contre le vol, etc. Cette puce devrait sortir des labos dans deux ou trois ans. Combien coûtera-t-elle ? Un scanner RFID ordinaire pourra-t-il la lire, à quelle distance ? Patience.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :