mercredi 18 octobre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > L’élargissement de l’OTSC rendrait plus efficace la lutte (...)

L’élargissement de l’OTSC rendrait plus efficace la lutte contre le terrorisme

RIA Novosti

mardi 20 février 2007, sélectionné par Spyworld

logo

L’élargissement de l’Organisation du Traité de sécurité collective (OTSC) rendrait plus efficace la lutte contre le terrorisme sur le territoire des pays membres de la Communauté d’Etats indépendants (CEI), estime Andreï Novikov, chef du Centre antiterroriste de la CEI.

"Quoi qu’il en soit, pour le moment, le nombre des Etats membres de l’OTSC n’est malheureusement pas le même que celui des pays membres de la CEI", a constaté Andreï Novikov, intervenant mardi lors d’un colloque international au Conseil de la Fédération (Chambre haute du Parlement russe).

Selon le chef du Centre antiterroriste de la CEI, l’approche politique prend souvent le pas sur celle d’ensemble quand il s’agit d’évaluer les menaces terroristes et les actions antiterroristes à lancer dans le cadre de la Communauté d’Etats indépendants.

"Par exemple, ce sont les événements d’Andijan qui ont poussé l’Ouzbékistan à adhérer à l’OTSC", a-t-il rappelé.

Cela dit, Andreï Novikov a aussi insisté sur la nécessité de mener dans le cadre de la lutte contre le terrorisme des opérations policières et militaires tactiques, au lieu de lancer des opérations armées d’envergure.

"Pour pouvoir mener ce genre d’opérations, il est nécessaire, entre autres, de former les unités militaires à l’utilisation des procédés spéciaux dans des opérations antiterroristes, de leur apprendre à isoler les terroristes des populations civiles, à évacuer les civils et protéger les ouvrages d’infrastructure clés, ainsi qu’à mener une campagne d’information continue tout au long de l’opération antiterroriste", a précisé le chef du Centre antiterroriste de la CEI.

Dans la lutte contre le terrorisme sur le territoire de la CEI, les opérations militaires tactiques doivent "s’appuyer sur les ressources propres de tel ou tel Etat avec le soutien des voisins", a fait remarquer M. Novikov.

Le chef du Centre antiterroriste de la CEI a également jugé nécessaire de garantir la possibilité de repousser le danger le plus loin possible des frontières nationales des Etats en cas de riposte à une menace terroriste.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :