mardi 17 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Le nouveau chef du renseignement américain prête serment

Le nouveau chef du renseignement américain prête serment

AFP

mardi 20 février 2007, sélectionné par Spyworld

logo

Le nouveau chef du renseignement américain Michael McConnell a prêté serment mardi avec pour tâche assignée par le président George W. Bush de renforcer la collecte et le partage de l’information entre les agences pour protéger un pays qui reste « en guerre ».

« En ces temps de guerre - et nous sommes un pays en guerre - le président et son équipe chargée de la sécurité nationale doivent avoir le meilleur renseignement possible sur les plans et les intentions de l’ennemi. Et le travail du directeur du renseignement national est d’y veiller », a déclaré M. Bush lors de la cérémonie de prestation de serment à la base aérienne Bolling, à Washington.

M. Bush a répété que les terroristes qui avaient frappé les États-Unis le 11 septembre 2001 étaient « déterminés » à recommencer et a évoqué l’expérience collectée par Michael McConnell dans différents services de renseignement : « Il sait que sa tâche en tant que directeur du renseignement national est de faire en sorte que l’Amérique garde une longueur d’avance sur (ses) ennemis et connaisse leurs intentions avant qu’ils ne frappent ».

Michael McConnell, 63 ans, directeur de 1992 à 1996 de la puissante agence de renseignement électronique (NSA), prend la tête des 16 agences de renseignement militaires et civiles, « l’un des postes les plus importants et les plus difficiles de notre gouvernement » selon les mots de M. Bush.

Michael McConnell, vice-amiral à la retraite et directeur du renseignement pour le chef d’état-major de 1990 à 1992 et donc pendant l’opération Desert Storm, est seulement le deuxième directeur du renseignement national, après John Negroponte, nommé numéro deux du département d’État.

Le poste de directeur du renseignement national a été créé en 2004. Il s’agissait d’une des recommandations de la commission enquêtant sur le 11-Septembre, qui a identifié de graves défaillances du renseignement.

MM. Bush et McConnell ont tous deux souligné combien les nouvelles technologies renforçaient la menace pour les États-Unis. La concrétisation de cette menace « ne se mesure plus avec un calendrier, mais avec une montre », a dit le nouveau directeur du renseignement national.

M. Bush a demandé à M. McConnell d’améliorer l’intégration des services du renseignement, le partage de l’information entre ces services mais aussi avec les responsables du gouvernement, la souplesse dans la collecte du renseignement et l’analyse du renseignement.

Tous deux ont aussi dit la nécessité d’attirer davantage d’Américains possédant les « compétences linguistiques et les sensibilités culturelles pour faire face aux menaces de ce nouveau siècle », selon les propos de M. Bush.

JPEG - 31.4 ko

Michael McConnell - Photo Reuters


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :

2 Messages de forum

  • Le nouveau chef du renseignement américain prête serment 22 février 2007 11:08, par soleil noir

    Lors de la premiére guerre du Golfe, robert BAER raconte dans ses livres, qu’à l’époque c’est plus de 15 agences de renseignements (......!!!!!!) qui débarquérent en Arabie.
    15 agences, 15 systémes informatiques TOUS TOTALEMENT ET RIGOUREUSEMNT INCOMPATIBLES ENTRE EUX !!!!!!!!!

    • Le nouveau chef du renseignement américain prête serment 24 février 2007 23:25, par Spyworld

      C’est vrai que c’était une vraie catastrophe ! Même si le nombre d’agences de renseignements aux USA n’a pas diminué, l’interconnexion des réseaux informatiques a fait beaucoup de progrès.

      Cordialement,