samedi 21 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > Rumsfeld annonce la fermeture de bases militaires aux Etats-Unis

Rumsfeld annonce la fermeture de bases militaires aux Etats-Unis

AFP

vendredi 13 mai 2005, sélectionné par Spyworld

logo

Des bases militaires vont être fermées aux Etats-Unis pour dynamiser le dispositif de défense américain, a annoncé jeudi le secrétaire à la Défense Donald Rumsfeld, soulignant que ces mesures permettront d’économiser près de 50 milliards de dollars en vingt ans.Il a refusé de préciser quelles bases et combien d’entre elles risquaient de fermer, une annonce qui sera sans doute très impopulaire. Mais le Pentagone doit présenter vendredi ses recommandations détaillées au Congrès, qui organisera une série d’audiences à ce sujet.M. Rumsfeld a tenté de rassurer les localités où sont implantées ces bases, dont les économies vont être affectées par leur fermeture, en affirmant que le Pentagone proposerait une assistance en termes de reconversion."Le dispositif actuel, largement conçu pour un contexte de guerre froide, doit s’adapter aux nouvelles exigences de la guerre contre les extrémistes et les autres défis en pleine évolution du XXIe siècle", a expliqué M. Rumsfeld, lors d’une conférence de presse au Pentagone."C’est clairement une décision de bon sens d’identifier et de retirer tout ce qui est en trop, afin d’être mieux en mesure de répondre à ces besoins pressants", a-t-il ajouté, en précisant que "le contribuable bénéficie aussi" de ces mesures."Le nombre de militaires ne change pas, mais nous allons accroître nos capacités et réduire notre nombre de bases", a insisté M. Rumsfeld, laissant entendre que plusieurs bases existantes pourraient être élargies.C’est la première fois en dix ans que le ministère américain de la Défense procède à des fermetures de bases aux Etats-Unis.Le Pentagone compte 625 bases aux Etats-Unis sur un total de 3.700 sites militaires. Il compte aussi 860 sites à l’étranger, dont 305 en Allemagne, 158 au Japon et 105 en Corée du Sud.Par ailleurs, l’armée américaine prévoit le retour de 70.000 soldats basés en Europe, mais les recommandations soumises au Congrès devraient se concentrer sur les bases aux Etats-Unis.Selon plusieurs responsables du Pentagone, le retour des soldats stationnés en Europe, principalement en Allemagne, devrait en partie compenser l’impact économique de la fermeture de bases aux Etats-Unis."L’armée de Terre devrait réduire presque de moitié le nombre des installations qu’elle maintient en Europe", avait notamment souligné la semaine dernière Raymond DuBois, sous-secrétaire de l’armée de Terre. "Cela représente un montant important d’économies qui va pouvoir être ré-investi dans des infrastructures aux Etats-Unis pour accueillir les soldats revenant" d’Europe, avait-il ajouté.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :