mercredi 18 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > France Israel drones - Coopération sérieuse entre Thales et (...)

France Israel drones - Coopération sérieuse entre Thales et Elbit

Youval Barzilaï, IsraelValley.com

vendredi 23 février 2007, sélectionné par Spyworld

logo

Une rumeur sur la présence appuyée de DASSAULT en Israël est passée au secong rang cette semaine. La “surprise” vient de THALES qui poursuit sa collaboration avec Israël.

Pour mémoire, la coopération d’Israël avec la France dans le domaine des drones remonte à 1995, lorsque le ministre de la Défense d’alors, François Léotard, avait conclu l’achat de quatre drones Hunter.

Selon une source presse israélienne non confirmée par Israelvalley.com, “la société française Thalès est en pourparlers avec société israélienne Elbit Systems pour la location de drones destinés aux opérations de l’armée britannique en Irak et en Afghanistan. Le montant de la transaction est estimé à 50 millions de dollars”.

Nous sommes en train de vérifier cette information à Tel-Aviv car les chiffres transmis ne sont pas réalistes compte tenu de notre connaissance des dossiers.

Selon nos informations THALES et son associé ELBIT sont en train de réussir leurs premiers pas dans le cadre d’une collaboration très étroite pour aborder et développer en FRANCE (et non pas exclusivement en Grande Bretagne) le projet de drone “Watchkeeper”.

Ce sont Denis Ranque, P-DG de Thales et surtout François Quentin, Directeur Général de la Division Aéronautique qui avaient été les plus actifs sur ce dossier de drones. Ils connaissaient parfaitement les qualités… Et les défauts des Israéliens qui se disputent sans arrêt entre eux.

Il est de notoriété publique qu’Israel Aircraft Industries et Elbit se battent férocement sur les marchés étrangers.

Pour mémoire, le Ministère de la Défense britannique avait en 2005-2006 confié à Thales la maîtrise d’oeuvre d’un drone d’observation tactique, permettant ainsi au groupe français de développer ses compétences sur un marché en plein développement.

Pour ce contrat “Watchkeeper”, évalué à environ 1,2 milliard d’euros, Thales avait été préféré à un consortium regroupant notamment l’américain Northrop Grumman et le britannique BAE Systems.

Les autres sociétés associées à l’offre de Thales en Grande Bretagne étaient l’israélienne Elbit Systems, les britanniques LogicaCMG, Vega Group et Cobham, l’américaine Cubic Corp et Marshall SV.

Pour produire ce drone, qui sera intégralement fabriqué au Royaume-Uni, Thales a créé une coentreprise avec Elbit, l’un des rares spécialistes mondiaux des plate-formes de drones, chargée des sous-systèmes de cet avion sans pilote, qui devait entrer en service en 2006.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :