lundi 23 octobre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > La menace terroriste persiste au Royaume-Uni

La menace terroriste persiste au Royaume-Uni

AFP

dimanche 25 février 2007, sélectionné par Spyworld

logo

La menace d’une attaque terroriste perpétrée en Grande-Bretagne par des islamistes basés dans ce pays est à son plus haut niveau depuis celles du 11 septembre 2001 aux États-Unis, écrit le Sunday Telegraph, qui cite un rapport secret du gouvernement.

Plus de 2 000 individus potentiels, proches du réseau Al-Qaeda d’Oussama ben Laden, soit beaucoup plus que ce qu’estimaient jusqu’ici les services de sécurité, préparent des attaques suicide contre des objectifs non stratégiques, précise l’hebdomadaire britannique.

« L’échelle des ambitions d’attaques d’Al-Qaeda contre le Royaume-Uni et le nombre d’extrémistes prêts à participer à des attaques est encore plus élevée que nous le pensions », ajoute le document cité par le journal.

« Nous pensons toujours qu’Al-Qaeda va continuer à chercher des opportunités pour des attaques à grande échelle contre des objectifs et des infrastructures clé. Ces attaques devraient impliquer des opérations suicide ».

« Les plans d’attaque » contre la Grande-Bretagne vont prendre de l’ampleur cette année, ajoute encore le quotidien, pour qui, selon le rapport secret, Al-Qaeda dispose de leviers dans chaque pays à majorité islamique.

Le document, intitulé « Données sur la menace extrémiste », ajoute que l’Afghanistan devrait surpasser l’Irak comme base d’attaques terroristes contre les forces occidentales.

Le mollah Dadullah, considéré comme l’un des plus hauts commandants des talibans, a averti vendredi soir sur une chaîne de télévision britannique que les troupes de l’OTAN allaient subir des « centaines » d’attaques suicide en Afghanistan.

« Avec la violence qui s’intensifie en Afghanistan, et qui est donc de plus plus au centre des médias, le pays va devenir plus attractif pour les étrangers qui souhaitent le jihad (combat) », estime le document.

Eliza Manningham-Buller, chef du MI5, l’agence de renseignements intérieurs, a indiqué en novembre que ses agents pistaient plus de 1 600 suspects appartenant à 200 groupes, la plupart liés à Al-Qaeda.

En juillet 2005, quatre attentats dans les transports publics de Londres avaient fait 56 morts, dont leurs auteurs, quatre terroristes-kamikazes.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :