mardi 12 décembre 2017

Accueil du site > Défense > France > Electronique / Défense : la DGA préférerait un champion national aux deux (...)

Electronique / Défense : la DGA préférerait un champion national aux deux actuels

Boursier.com

dimanche 4 mars 2007, sélectionné par Spyworld

logo

La Délégation Générale pour l’Armement (DGA) verrait, officieusement, d’un assez bon oeil une simplification du paysage français de l’électronique / défense, après les remous qui ont émaillé ces derniers mois l’existence de Safran, selon ’Les Echos’ du jour. En filigrane, apparaît l’hypothèse d’un champion de l’électronique plus fort, à la place des deux acteurs en place (Thales et Safran). Francis Mer, qui a pris la tête du conseil de surveillance de Safran il y a peu, consulte les différents acteurs, précise le journal financier, même s’il affirme que ce type de discussion est normal lors d’une entrée en fonctions.

La rumeur d’un regroupement des activités d’électronique de Safran (héritées en grande partie de la Sagem) avec celles d’un autre acteur a déjà fait son chemin par le passé, Thalès étant évidemment largement évoqué. Elle a pris du relief alors que la guerre éclatait entre ex-Safran et ex-Sagem. Pour autant, rappelle le quotidien ’Les Echos’, l’éventualité de discussions entre Thales et Safran ferait sortir du bois un autre acteur de premier plan du secteur : EADS, qui dispose également d’un pôle électronique de premier plan.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :