mardi 17 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Le chef du renseignement américain ignore la date de la présidentielle (...)

Le chef du renseignement américain ignore la date de la présidentielle russe

RIA Novosti

dimanche 4 mars 2007, sélectionné par Spyworld

logo

Konstantin Kossatchev, président du comité des affaires internationales de la Douma (chambre basse du parlement russe), déplore que le chef du renseignement américain et les sénateurs ne connaissent pas la situation en Russie. Il a commenté les propos tenus au cours des débats au sénat par Michael McConnell, amiral à la retraite et directeur des services de renseignement, et par le sénateur républicain John Warner qui sont certains que l’élection présidentielle en Russie aura lieu cette année, et non pas en 2008.

"Que le chef du renseignement américain ignore la date de l’élection (présidentielle russe), ce serait risible, si ce n’était pas aussi triste", a déclaré Konstantin Kossatchev dans une interview à RIA Novosti.

"Cet épisode témoigne éloquemment de la situation dans laquelle se forme l’opinion sur la Russie. Il s’agit aussi bien du congrès américain que de certaines structures de l’Etat", a fait remarquer le président du comité des affaires internationales de la Douma.

"D’abord, on exprime un certain point de vue sur la Russie dicté non pas par des circonstances objectives, mais par des considérations d’utilité politique. Ensuite, on cite des faits pour appuyer ce point de vue", estime le député.

Selon lui, les faits qui ne s’inscrivent pas dans la ligne de comportement choisie sont tout simplement rejetés.

Konstantin Kossatchev estime que les situations conflictuelles dans les rapports bilatéraux entre la Russie et l’Amérique pourraient être évitées, si les Etats-Unis se guidaient effectivement sur des circonstances objectives, et non pas sur la compréhension unilatérale des processus qui se déroulent en Russie et par "la notion fallacieuse, selon laquelle ce qui est bon pour l’Amérique l’est aussi pour d’autres pays".

Commentant les propos du sénateur sur le déploiement de la défense antimissile en Hongrie, Konstantin Kossatchev a rappelé un sondage réalisé parmi les habitants par certains médias américains pour mettre en évidence leurs connaissances sur le Kosovo. La majorité des sondés ont répondu qu’ils associaient le Kosovo aux stations service.

"Les connaissances de certains membres du congrès américain ne dépassent pas celles de leurs concitoyens", a-t-il résumé.

Le sénateur John Warner estime que les Etats-Unis vont déployer des éléments de défense antimissile en Hongrie. Le Pentagone a déjà déclaré qu’il envisageait de les déployer en Pologne et en République tchèque.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :