jeudi 14 décembre 2017

Accueil du site > Défense > France > Nicolas Sarkozy propose une "agence de la défense civile"

Nicolas Sarkozy propose une "agence de la défense civile"

Nicolas Sarkozy propose une "agence de la défense civile"

dimanche 4 mars 2007, sélectionné par Spyworld

logo

Le candidat de l’UMP à l’élection présidentielle Nicolas Sarkozy propose la création d’une "agence de la défense civile" pour animer et renforcer "l’esprit de défense" dans la société française.

"Afin de prévenir et, le cas échéant, de surmonter la réalisation sur notre territoire de la menace terroriste ou la survenance d’une catastrophe naturelle ou technologique, nous devons accorder une attention accrue à la défense civile et à la cohésion de la Nation autour des enjeux de sa politique de Défense", déclare-t-il dans une interview publiée par le mensuel "Défense et sécurité international" dans sa livraison de mars.

"Je propose donc la création d’une agence de la défense civile pour animer l’esprit de défense et coordonner la mobilisation des différentes composantes de notre société", ajoute le ministre de l’Intérieur.

Nicolas Sarkozy estime également que le service civique obligatoire qu’il propose d’instaurer pour les jeunes "pourrait utilement contribuer" au renforcement des "capacités de réaction" de la France.

Par le biais d’un volet militaire et de sécurité, il permettrait à la France d’avoir "une réserve opérationnelle plus consistante, à même de soulager (les) armées déjà fortement sollicitées sur les théâtres extérieurs", explique-t-il.

Le candidat de l’UMP, qui conteste la notion de "domaine réservé" du président de la République, juge d’autre part "important" que la politique de Défense fasse l’objet de "vrais débats impliquant la Nation tout entière et ses représentants".

"Je veillerai à ce que soient élargis les pouvoirs du Parlement dans la définition des orientations de notre politique de défense, dans les modalités de leur mise en oeuvre et dans l’évaluation des objectifs atteints", dit-il. "Cela ne pourra que consolider la légitimité, l’efficacité et la qualité de notre effort de défense."

HIERARCHISER LES PRIORITES

Après la candidate socialiste Ségolène Royal samedi, Nicolas Sarkozy présentera mercredi, lors d’une convention de l’UMP, ses propositions en matière de défense. Il les a au demeurant déjà largement exposées dans des interviews et lors de sa conférence de presse sur la politique étrangère mercredi dernier.

Dans DSI, il estime notamment que l’équipement des forces françaises ne peut être "déconnecté d’une réévaluation plus large de ce que doivent être les objectifs de (la) défense et les contrats opérationnels (des) armées".

"Il nous faudra davantage hiérarchiser nos priorités", explique-t-il. "À budget constant, nous pouvons aussi utiliser plus efficacement les crédits, qu’il s’agisse de la maîtrise des coûts et des calendriers."

"Je suis prêt à m’engager à ce que les marges de manoeuvre ainsi dégagées soient intégralement réinvesties dans la consolidation de nos capacités de défense", ajoute-t-il.

Nicolas Sarkozy estime par ailleurs que des "besoins capacitaires" des armées françaises ne sont pas aujourd’hui suffisamment pris en compte. Il cite en particulier la frappe dans la profondeur, la neutralisation des défenses aériennes ennemies, l’alerte avancée, le renseignement, le transport

stratégique, la protection des troupes en opérations extérieures et celle du territoire.

"Je pense aussi qu’il nous faudra réfléchir à une rénovation de la fonction ’achat’ du ministère de la Défense et à l’optimisation de la gestion des programmes d’armement sur l’ensemble de la vie des équipements", ajoute-t-il.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :