dimanche 17 décembre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Un raid contre un QG du renseignement irakien

Un raid contre un QG du renseignement irakien

AFP

mardi 6 mars 2007, sélectionné par Spyworld

Des forces spéciales irakiennes appuyées par des soldats de la coalition ont mené un raid le 4 mars visant un centre du renseignement du gouvernement irakien et y ont découvert des preuves de torture, suscitant la colère du Premier ministre Nouri al-Maliki. Ces forces ont attaqué à l’aube le QG local de l’Agence du renseignement du ministère irakien de l’Intérieur dans la ville portuaire du Sud de l’Irak et y ont libéré plus de 37 détenus, a annoncé la police irakienne.

"Tôt ce matin, il y a eu une opération de recherche et d’arrestation menée par les forces antiterroristes irakiennes soutenues par la force multinationale", a déclaré le major David Gell, porte-parole de l’armée britannique. "Cinq personnes soupçonnées d’activités terroristes et d’attaques visant des civils et les forces multinationales, ont été arrêtées", a-t-il ajouté. Le QG du renseignement a dès lors été pris pour cible et des preuves supplémentaires d’activités criminelles graves, comme la torture, ont été découvertes.

Après le raid, des agents du renseignement irakien ont accompagné des journalistes dans l’immeuble, où ils ont pu voir les cellules des prisonniers. Il n’était pas immédiatement clair quelles forces de la coalition ont participé à ce raid, des Américains, comme l’a assuré la police irakienne, ou des Britanniques, comme cela devrait normalement être le cas à Bassorah où ils sont stationnés.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :