vendredi 20 octobre 2017

Accueil du site > Technologie > La sécurité des passeports britanniques remise en cause

La sécurité des passeports britanniques remise en cause

Marie Caizergues, Réseaux & Télécoms

mercredi 7 mars 2007, sélectionné par Spyworld

logo

Quatre heures seulement ! C’est le temps qu’il a fallu aux équipes du journal anglais pour craquer la sécurité des nouveaux passeports biométriques anglais. En cause, une faille dans la puce radio-fréquence du passeport. Celle-ci contient en effet de façon encryptée toutes les informations imprimées sur le passeport. Pour le Daily Mail, l’expert en sécurité Adam Laurie a pu lire ces information grâce à un petit lecteur sans contact et en devinant le bon code. En effet, la clé d’encryptage n’est pas décidée aléatoirement sur ces passeports, elle est constitué du numéro du-dit passeport, de la date de naissance du détenteur et de la date d’expiration du passeport, soit 10 ans jour pour jour après sa délivrance. Des informations assez faciles à se procurer, et une fois le contenu de la puce lu, il peut alors être réintégrer dans un passeport cloné, mais aussi servir à ouvrir un compte en banque, à toucher des allocations gouvernementales ou effectuer différentes sortes de transactions dans un pays où la carte d’identité n’existe pas pour vérifier l’identité d’un individu lors d’une transaction.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :