dimanche 22 octobre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > La menace terroriste au plus fort

La menace terroriste au plus fort

Jean-Alphonse Richard, RTL.fr

mardi 13 mars 2007, sélectionné par Spyworld

logo

A ttentat déjoué dimanche à Casablanca au Maroc : l’explosion accidentelle d’une bombe dans un cyber-café a fait un mort, le kamikaze, et trois blessés parmi les clients. Le jeune homme venait prendre des instructions sur la cible choisie en consultant un site internet. Le patron s’y est opposé, et l’engin que le kamikaze portait sur lui a sauté dans la bagarre. Un signal fort de la menace terroriste qui pèse sur la région.

Inquiétude réelle

Les services de renseignements occidentaux évoquent même un "embrasement terroriste" de la région comme nous l’a dit un officier de renseignements. La CIA américaine vient d’ailleurs de renforcer son dispositif au Maroc ainsi qu’en Algérie, où les services français sont déjà très présents. Inquiétude réelle donc parce que c’est vrai, même si les autorités sont toujours très discrètes, il ne se passe pas une semaine sans que les groupes islamistes, au Maroc, en Algérie ou en Tunisie, passent à l’action...

On peut ainsi révéler, c’est une information inédite, que juste avant l’attentat raté de Casablanca, la police marocaine a idéntifié un groupe de 21 Algériens arrivés dans la région de Marrrakech... Un groupe armé, manifestement prêt à commettre des attentats... Huit de ces hommes ont été arrêtés, les autres sont activement recherchés. Des Algériens qui à travers l’ex-GSPC, groupe rebaptisé "Al Quaida au Maghreb", servent un peu de fer de lance aujourd’hui dans cette offensive terroriste, et servent de ciment pour fédérer, pour rapprocher les groupuscules très actifs installés au Maroc et en Tunisie. Il y a deux ans encore, on disait le terrorisme algérien moribond, le voilà en pointe pour piloter des actions qui vont c’est clair s’intensifier.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :