vendredi 20 octobre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Les services secrets turcs auraient retrouvé le général iranien (...)

Les services secrets turcs auraient retrouvé le général iranien Asghari

RIA Novosti

jeudi 15 mars 2007, sélectionné par Spyworld

logo

Les services spéciaux turcs auraient retrouvé l’ex vice-ministre iranien de la Défense récemment disparu, le général Ali Reza Asghari, rapporte jeudi la chaîne de télévision turque TGRT, l’endroit où il se trouverait n’a cependant pas été dévoilé.

"Les services de renseignement turcs (MIT) ont retrouvé Asghari, qui avait disparu au mois de décembre à Istanbul. Il se trouve à l’étranger, mais son pays d’accueil n’a pas été mentionné pour des raisons de sécurité", indique TGRT, se référant à une source au sein du Renseignement turc.

L’ex-général se trouve sous surveillance, et n’a aucun problème de santé. Les services de renseignement turcs tentent d’établir les raisons exactes de sa disparition, ajoute-t-on.

Selon les données officielles turques, l’ex vice-ministre iranien de la Défense avait disparu sans laisser de traces à Istanbul en décembre dernier, quelques jours après être arrivé en Turquie avec un visa touristique.

"Selon les données dont nous disposons, l’individu en question est arrivé en Turquie par avion le 7 décembre 2006. L’Iran a informé Interpol de sa disparition le 26 décembre. Seulement le 4 février 2007, soit deux mois après, les autorités iraniennes nous ont informées de la disparition leur concitoyen", a indiqué aux journalistes mercredi le porte-parole du ministère turc des Affaires étrangères, Levent Bilman.

"Les services spéciaux, des douanes et de police turcs font tout leur possible pour déterminer les conditions de la disparition du général Asghari. Ils travaillent sur ce plan en coopération avec l’Iran", a précisé le diplomate, ajoutant que les autorités turques ne menaient sur cette question aucune négociation avec des pays tiers, notamment avec les Etats-Unis.

La disparition d’Asghari a donné lieu dans la presse iranienne et occidentale à de nombreuses versions faisant état d’un possible enlèvement par la CIA ou le Mossad, le général étant supposé être en possession d’informations sur le programme nucléaire iranien. On n’exclut pas non plus que le général Asghari ait pu "passer à l’Ouest" de son propre gré.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :