mercredi 18 octobre 2017

Accueil du site > Informatique > Internet > Le Royaume-Uni prépare un programme de filtrage électronique de ses (...)

Le Royaume-Uni prépare un programme de filtrage électronique de ses frontières

ZDNet France

mercredi 29 septembre 2004, sélectionné par Spyworld

logo

Le ministère de l’Intérieur britannique va faire appel à l’internet, aux bases de données des voyagistes et des compagnies aériennes, et aux renseignements. Un projet ambitieux de contrôle aux frontières, testé dès la fin de l’année.

LONDRES - Pour lutter contre l’immigration clandestine, le ministère britannique de l’Intérieur (Home Office) lance un programme de surveillance tous azimuts. Baptisé "e-Borders", il vise à renforcer le contrôle des entrées et sorties dans le pays.

Sur ce projet, le Home Office travaille en collaboration avec les services des frontières, les forces de l’ordre et les services de renseignements. L’idée est d’exploiter à la fois l’internet, les informations des agences de voyage et les bases de données passagers des compagnies aériennes.

Un premier volet pilote, le projet Semaphore, sera déjà testé d’ici à la fin de l’année ; le gouvernement lui a alloué une enveloppe de 15 millions de livres (22 millions d’euros). L’objectif est de parvenir à surveiller six millions de passagers par an. L’attention sera portée sur les déplacements effectués par avion sur certaines lignes internationales.

L’électronique et la biométrie de concert

De plus grande envergure, le projet e-Borders, entrera complètement en vigueur en 2008. À travers la surveillance des personnes susceptibles de poser un problème de sécurité, l’ambition est de disposer d’un historique précis des déplacements vers et depuis le Royaume-Uni. Le système formera un réseau, mettant à disposition les informations provenant des différents points d’entrée et de sortie du pays (aéroports, gares), ainsi que celles stockées par les voyagistes et les compagnies aériennes. Le gouvernement sera ainsi en mesure de filtrer les passagers avant leur entrée au Royaume-Uni, préalablement à leur embarquement dans un avion, un bateau ou un train.

Détail supplémentaire, e-Borders fonctionnera de pair avec les futures cartes d’identité biométriques, a indiqué le ministre de l’Intérieur David Blunkett. « Les frontières du Royaume-Uni seront plus sûres, en gardant des traces des personnes qui s’y rendent ou en partent, à l’aide des informations de réservation des compagnies aériennes et des données biométriques des passagers. Ce système sera le successeur high-tech des contrôles sur papier à l’embarquement, qui ont été supprimés en 1994 et 1998 »


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :