mardi 24 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > Angela Merkel souhaite à long terme "une armée commune européenne"

Angela Merkel souhaite à long terme "une armée commune européenne"

AFP

vendredi 23 mars 2007, sélectionné par Spyworld

logo

La chancelière allemande Angela Merkel, dont le pays assure la présidence de l’Union européenne, souhaite à long terme la création d’"une armée commune européenne", dans un entretien au quotidien Bild vendredi, avant les cérémonies marquant le 50e anniversaire des traités de Rome.

"Nous devons nous rapprocher d’une armée commune européenne", affirme la chancelière conservatrice, en réponse à une question sur les futurs développements possibles de l’Union européenne dans les 50 prochaines années.

Son porte-parole, Ulrich Wilhelm, a précisé que les propos de la chancelière dans cette interview "n’avaient rien à voir" avec la "déclaration" qui doit être adoptée par les 27 à l’occasion du 50ème anniversaire des Traités de Rome.

"Entre autres éléments (pour des développements possibles), la chancelière a exprimé clairement l’avis que l’Europe devait se rapprocher de (la perspective) d’une armée européenne. Il y a depuis longtemps des demandes d’une plus grande intégration des forces armées, cela est sans cesse discuté de nouveau, et il existe déjà une coopération dans les domaines de la sécurité et de la défense", a-t-il rappelé.

La capacité d’action des Européens dans le monde "dépend de leur unité", de leur capacité à "assumer des responsabilités", a-t-il ajouté, citant la mission EUFOR en République démocratique du Congo, l’été dernier.

"La chancelière a voulu exprimer sa conviction qu’il y a encore dans ce domaine des choses à faire, mais sur un long laps de temps. Naturellement on doit procéder pas à pas, et ensemble. (...) Il y a encore beaucoup de discussions, ce n’est pas une discussion pour aujourd’hui, c’est une perspective pour les prochaines décennies".

Un porte-parole du ministère de la Défense a cité comme exemple "concret" le modèle des nouveaux "battlegroups" ou "groupements tactiques" dans le jargon européen. Un groupement tactique européen est actuellement constitué de soldats allemands, néerlandais et finlandais, a-t-il remarqué.

Les 27 s’apprêtent à approuver dimanche à Berlin une "déclaration" à l’intention des citoyens des pays membres, vantant les acquis de 50 ans d’histoire européenne et mettant en lumière les atouts de l’UE pour l’avenir. Elle ne ferait pas directement mention d’une dimension militaire de l’Europe, mais seulement du rôle et des responsabilités de l’Europe dans le monde.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :