vendredi 20 octobre 2017

Accueil du site > Technologie > Un drone anti incendie prêt à être testé dans la région

Un drone anti incendie prêt à être testé dans la région

Dominique Arnoult, Laprovence.fr

lundi 26 mars 2007, sélectionné par Spyworld

logo

Une nouvelle arme de détection et de prévention

Un petit bijou de technologie, capable de visualiser à 3 km de distance un détail de 2 centimètres, le "Quadri-Ufo", un drone à usage civil, pourrait devenir une arme privilégiée dans la surveillance des incendies de forêt. Cet engin 100% français, produit par SMP Technologies, existe déjà en trois exemplaires et devrait faire l’objet d’une première démonstration officielle dans quelques semaines à Marseille.

L’idée est celle d’Antoine di Zazzo, par ailleurs directeur général de Taser France, la société qui équipe policiers et gendarmes de pistolets électroniques. Ce Vauclusien lassé des ravages que font les feux de forêt dans la région, pense à mettre la technologie la plus sophistiquée au service de la lutte contre les incendies. Il y a quatre ans, il mobilise tout son réseau de recherche. "Le Quadri-Ufo est maintenant opérationnel", dit-il. "Un produit 100% français", ajoute-t-il avec fierté.

De loin, l’outil qui se pilote à l’aveugle pourrait être pris pour une... soucoupe volante. En réalité, ce mini-engin n’a rien du gadget. Équipé d’un microprocesseur pouvant traiter 160000000 instructions par seconde, d’un système vidéo sphérique permettant de visionner à 360º horizontalement et 180º verticalement, sensible à la moindre fumée, il permet de réaliser des focus. "On peut savoir à distance s’il s’agit d’un petit départ de feu ou du tuyau d’échappement d’un véhicule", explique Antoine di Zazzo. Une efficacité qui conduit à déployer les secours à bon escient. Autre avantage dans notre région, il résiste à desrafales de 40 km/h. "À ce jour", précise son concepteur qui espère améliorer significativement ses performances.

Un projet d’usine

Mais le "Quadri-Ufo" n’est pas réservé à la surveillance des incendies de forêt. Autre application possible de ce formidable "mouchard", ce qui n’a pas échappé au directeur de Taser France , les opérations sensibles. "Il peut appuyer le GIPN en cas de prise d’otages ou lorsqu’un désespérédevient menaçant." Et pourquoi pas être utilisé dans la surveillance des manifestations. Capable d’embarquer une charge variable de 500g à 8kg, le "Quadri-Ufo" peut enfin servir à traiter des zones infestées par des insectes.

Reste à fabriquer à grande échelle cet outil très prometteur. Antoine di Zazzo souhaiterait implanter une usine dans le Vaucluse, région qu’il affectionne particulièrement et qui se prête parfaitement à des essais. Coût de l’investissement : "25 millions d’euros". Perspectives d’emplois : deux cents salariés, "de la main d’oeuvre hautement qualifiée".Mais pour l’instant, le site reste à trouver. "J’ai déjà eu des propositions dans les Alpes-Maritimes. Deux pays étrangers sont aussi sur les rangs. Les Américains insistent pour le fabriquer. Personnellement, j’aimerais vraiment que ça puisse se faire dans le Vaucluse". La partie peut-être la plus complexe du projet.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :