lundi 16 octobre 2017

Accueil du site > Terrorisme > International > 2 membres d’Al-Aqsa au Danemark accusés de financement terroriste (...)

2 membres d’Al-Aqsa au Danemark accusés de financement terroriste acquittés

AFP

mardi 27 mars 2007, sélectionné par Spyworld

logo

Un tribunal danois a acquitté mardi deux membres de l’association musulmane Al-Aqsa au Danemark accusés de financement d’associations liées au Hamas au Proche-Orient, une organisation considérée comme terroriste par l’UE, a-t-on appris de source judiciaire à Copenhague.

Le procureur du royaume avait inculpé en décembre 2005 le président, Rachid Mohamad Issa, un Palestinian apatride, et le caissier, Ahmad Mohamad Suleiman, un Danois d’origine palestinienne, de cette association pour violation de l’article de loi 114a sur le financement du terrorisme.

C’était la première fois qu’une organisation et ses membres étaient inculpés selon les nouvelles lois antiterroristes adoptées en 2002 dans le pays scandinave à la suite des attentats terroristes du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis.

Les juges du tribunal de première instance de Copenhague ont décidé cependant la relaxe des accusés, rejetant les nombreux documents israéliens présentés par l’accusation destinés à prouver qu’Al-Aqsa finance des actions terroristes.

L’accusation n’a pas en outre été en mesure de présenter à la Cour des témoins israéliens pour étayer son dossier.

Les magistrats se sont rangés aux arguments des avocats de la défense, estimant que ces documents fournis par l’Etat d’Israël étaient des copies, dont on ignore les conditions de leur saisie chez les Palestiniens.

Ils n’ont pas fait considérés non plus comme dignes de confiance les copies de jugements énoncés par Israël contre des Palestiniens, jugeant que les documents ne répondaient pas aux normes judiciaires en pratique au Danemark.

Le procureur chargé des affaires spéciales de criminalité économique a mené depuis 2002 son enquête sur cette association "suite à des informations selon lesquelles elle avait transféré de l’argent à des organisations suspectes au Proche-Orient".

Bjoern Elmquist, l’avocat du président de l’association, a déclaré à l’AFP qu’il "n’était pas surpris par ce verdict de bon sens de la justice qui balaie l’hystérie des autorités qui voient des fantômes de terroristes partout".

"Le procureur n’a apporté aucune preuve à part celles d’Israël qui a refusé avant le procès d’envoyer des témoins comme des experts du Mossad (services secrets israéliens) au tribunal danois pour corroborer ses accusations", selon cet avocat.

La police danoise avait confisqué fin 2002 entre 250.000 et 1,2 million de couronnes danoises (de 33.000 à 161.000 euros) dans le compte bancaire d’Al-Aqsa à Copenhague.

Les policiers soupçonnaient que cet argent était destiné à financer des actions terroristes au Proche-Orient.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :