mardi 17 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > L’Iran a proposé aux monarchies du Golfe une alliance de (...)

L’Iran a proposé aux monarchies du Golfe une alliance de défense

AFP

vendredi 30 mars 2007, sélectionné par Spyworld

L’Iran a proposé aux monarchies pétrolières arabes, ses voisins du Golfe, la mise sur pied d’une alliance régionale de défense, a annoncé le ministre iranien des Affaires étrangères Manouchehr Mottaki dans des déclarations publiées vendredi.

Dans un entretien avec le quotidien saoudien Asharq Al-Awsat, M. Manouchehr affirme avoir évoqué ce projet avec son homologue saoudien, le prince Saoud Al-Fayçal, lors d’un entretien à Ryad en marge du sommet arabe qui s’est achevé jeudi et auquel le ministre iranien était invité.

"J’ai rencontré le prince Saoud Al-Fayçal et nos entretiens ont porté sur plusieurs questions, dont celle de la coopération sécuritaire et d’une alliance de défense irano-arabe entre Téhéran et les Etats du Golfe persique", dit-il.

"Nous sommes liés à certains de ces Etats par des accords de coopération sécuritaire à un niveau bilatéral. Maintenant, nous voulons leur donner une dimension collective", ajoute-t-il sans préciser la réaction du ministre saoudien à sa proposition.

Selon celle-ci, "l’alliance démarre entre l’Iran et les pays du Golfe, avant d’être élargie ultérieurement aux autres pays arabes", a expliqué le ministre iranien dans une déclaration publiée par le quotidien arabe à capitaux saoudiens Al-Hayat.

L’annonce de cette proposition intervient au moment où la tension est vive dans la région en raison de la crise autour du programme nucléaire controversé de l’Iran, aggravée par la capture le 23 mars par Téhéran de 15 marins britanniques dans le Golfe.

Londres affirme que leur capture a eu lieu dans les eaux territoriales irakiennes, tandis que l’Iran affirme que c’était dans ses eaux et exige des excuses du gouvernement britannique.

"Une reconnaissance britannique de l’erreur aidera à trouver une solution à l’affaire", a répété le chef de la diplomatie iranienne dans son entretien au Asharq Al-Awsat, ajoutant que "la politisation" de cette question ne faisait que "la compliquer davantage".

Il a par ailleurs réaffirmé la détermination de l’Iran à poursuivre l’enrichissement de l’uranium, "une activité légitime" selon lui, malgré les nouvelles sanctions décidées par le Conseil de sécurité de l’ONU contre son pays.

"Les activités iraniennes légitimes se poursuivront (...). Toutes les activités iraniennes sont légitimes, et elles vont, toutes, se poursuivre", a-t-il dit à propos du programme nucléaire.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :