mercredi 13 décembre 2017

Accueil du site > Renseignement > International > Afghanistan : 7 policiers tués, trois Afghans pendus pour "espionnage"

Afghanistan : 7 policiers tués, trois Afghans pendus pour "espionnage"

AFP

dimanche 1er avril 2007, sélectionné par Spyworld

logo

Sept policiers afghans ont été tués dans une embuscade tendue par les insurgés dans le sud de l’Afghanistan, où trois Afghans accusés "d’espionnage" par les talibans ont été pendus en public, a-t-on appris dimanche auprès de la police et de témoins.

Les policiers sont tombés samedi dans une embuscade dans le district de Shobarak (sud-est de la province) alors qu’ils allaient prêter main forte à des collègues attaqués par des talibans, a déclaré à l’AFP le chef de la police provinciale, Esmatullah Alizai, soulignant que trois policiers avaient aussi été blessés.

Les combats qui ont suivi ont également fait un certain nombre de victimes parmi les talibans, a assuré le général Alizai qui n’a pas donné plus de précisions.

Depuis le début de l’année, plus de 130 policiers et soldats afghans ont été tués, essentiellement dans le sud du pays, où se concentre l’insurrection des talibans.

Plus à l’ouest, dans la province voisine d’Helmand, trois hommes ont été pendus en public dimanche dans la localité de Musa Qala "après avoir été reconnus coupables d’espionnage" par un "tribunal taliban", a déclaré par téléphone à l’AFP un commandant taliban, le mollah Nizam.

"Ils ont avoué être des espions travaillant pour le compte du gouvernement et des forces étrangères. Nous les avons pendus pour l’exemple", a dit ce commandant qui a affirmé avoir pris la place du mollah Abdoul Manan, tué en février par une frappe ciblée de l’Otan, à la tête des insurgés à Musa Qala.

Deux corps ont été pendus à chacune des deux entrées de la ville alors que la troisième victime était pendue sur le marché central, a déclaré par téléphone à l’AFP un commerçant de Musa Qala, Haji Mia Gul.

Les talibans ont pris début février le contrôle de ce chef-lieu de district, dans le nord de la province d’Helmand où la force de l’Otan et l’armée afghane ont lancé il y a un mois une offensive pour tenter de sécuriser cette région.

De nombreuses personnes accusées "d’espionnage" par les talibans ont été exécutées dans cette province et celle de Kandahar, berceau du mouvement intégriste des talibans au pouvoir de 1996 à 2001.

La province d’Helmand est la principale région afghane productrice d’opium qui sert notamment à financer l’insurrection des talibans.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :