dimanche 17 décembre 2017

Accueil du site > Défense > International > Le Département américain de la Défense mieux sécurisé

Le Département américain de la Défense mieux sécurisé

Vulnerabilite.com

mercredi 4 avril 2007, sélectionné par Spyworld

logo

D’après le responsable du système d’information de l’US DoD, le département américain de la Défense serait mieux sécurisé. Les efforts portés sur la sécurité des postes utilisateurs et le chiffrement auraient porté leurs fruits...

Chaque année, ce sont plusieurs milliers d’attaques qui sont dirigées contre les services informatiques de l’US DoD (United States Department of Defense), le département de la Défense des Etats-Unis. 16.000 attaques ont ainsi été recensées en 2004, 23.000 en 2005 et pas moins de 30.000 l’année dernière. Pourtant, malgré l’augmentation considérable du nombre d’attaques, le nombre d’attaques ayant réussies à percer les défenses américaines a lui diminué.

Selon le Général Charles Croom, responsable du système d’information de l’US DoD qui s’est exprimé le 28 mars dernier lors d’un comité sur le terrorisme et les menaces non conventionnelles, on ne comptait que 40 attaques ayant abouti au mois de janvier dernier contre 130 deux années auparavant. Ainsi, alors que l’activité des machines zombies (ou botnets) a progressé de 110 % à l’échelle mondiale, entre février 2005 et décembre 2006, le nombre de postes informatiques de l’US DoD victimes de ce syndrome a lui fortement reculé de 61%.

Ces bons résultats sont à mettre au profit du renforcement du contrôle des postes et à l’utilisation plus importante du chiffrement lors des connexions publiques. Les responsables informatiques entendent bien poursuivre leurs efforts selon John Grimes, chef des communications au DoD et secrétaire à la Défense pour les réseaux et les systèmes d’information. En 2008, 2,5 milliards de dollars seront ainsi investis afin d’assurer la sécurité des informations transitant par le réseau du département américain de la défense.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :