mardi 17 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > Les marins britanniques libérés en Iran

Les marins britanniques libérés en Iran

Le Figaro, avec AP et AFP

mercredi 4 avril 2007, sélectionné par Spyworld

logo

Le président iranien a mis un terme mercredi à près de deux semaines de crise entre Londres et Téhéran.

C’est l’épilogue de près de quatorze jours de crise irano-britannique. A l’issue de sa conférence de presse, mercredi, Mahmoud Ahmadinejad a annoncé la libération des 15 marins britanniques détenus par l’Iran depuis le 23 mars. Selon lui, les ex-otages qui suivaient la conférence de presse en direct ont « crié de joie » à l’annonce de la nouvelle.

Le leader iranien les a ensuite rencontrés à la présidence, au cours d’une « cérémonie » de libération au cours de laquelle il a devisé avec eux sous les caméras dans une ambiance bon enfant. Il leur a présenté leur remise en liberté comme un « cadeau au peuple britannique », tout en regrettant que le gouvernement de Londres n’ait pas eu « le courage de reconnaître son erreur ». Mahmoud Ahmadinejad a ajouté que cette grâce intervenait à l’occasion de l’anniversaire de la naissance du prophète Mahomet et des fêtes de Pâques. Les hommes de la Royal Navy devraient être remis jeudi à l’ambassade de Grande-Bretagne à Téhéran, avant d’être rapatriés .

Deuxième crise

Le premier ministre britannique Tony Blair s’est également « réjouit » de ce dénouement. Même satisfaction du côté de George W. Bush. La Maison-Blanche a toutefois précisé qu’elle suivait « la situation de près ».

Le leader iranien a fait cette annonce quelques minutes après avoir déclaré que les membres des garde-côtes iraniens ayant intercepté les soldats britanniques allaient être décorés.

Les quinze marins britanniques avaient été capturés le 23 mars, après avoir été accusés d’avoir pénétré dans les eaux iraniennes. Ce que Londres a toujours démenti. Pour autant, selon Mahmoud Ahmadinejad, le gouvernement se serait engagé dans une lettre à ne pas « recommencer » à violer le territoire iranien, même si « cette libération n’est pas liée à ce courrier », précise-t-il.

C’est la deuxième crise de ce genre entre l’Iran et le Royaume-Uni. Huit soldats britanniques avaient été capturés le 21 juin 2004 dans les eaux territoriales iraniennes du Chatt al-Arab, fleuve frontalier avec l’Irak, et relâchés trois jours plus tard après avoir subi un simulacre d’exécution.

JPEG - 108.4 ko

Capture BBC


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :