mardi 17 octobre 2017

Accueil du site > Défense > International > Secrets-défense pornos dans la marine japonaise

Secrets-défense pornos dans la marine japonaise

AFP

jeudi 5 avril 2007, sélectionné par Spyworld

logo

Des documents secrets sur les destroyers Aegis de la marine japonaise ont été accidentellement divulgués car ils avaient été attachés à des photos obscènes qui ont frénétiquement circulé de marin à marin, a rapporté jeudi le quotidien Yomiuri Shimbun. Selon le journal, la police nippone est parvenue à cette conclusion au cours d’une enquête sur un officier de marine subalterne de 33 ans, qui avait été surpris en janvier en possession de documents technologiques ultra-secrets auxquels un militaire de son rang n’aurait jamais dû avoir accès.

Les enquêteurs ont conclu que cet officier était entré, sans le savoir, en possession de ces secrets en copiant des photos pornographiques provenant de l’ordinateur d’un de ses collègues. Pour une raison inconnue, les documents sensibles avaient été attachés, de façon invisible, aux images porno.

Par la suite, la police a retrouvé des copies des documents dans les ordinateurs de deux autres officiers subalternes, qui s’étaient eux aussi échangé les photos obscènes. Les enquêteurs tentent maintenant d’identifier le haut responsable militaire qui a, en premier lieu, laissé les secrets s’échapper de son ordinateur par photo porno interposée.

Les documents contenaient des informations cruciales sur les capacités des radars des destroyers Aegis, ainsi que des images et des formules de calcul de leurs systèmes d’interception de missiles, précise le Yomiuri.

Interrogée, la police s’est refusée à tout commentaire.

La marine japonaise possède cinq destroyers Aegis, équipés de technologies sophistiquées d’interception américaines, considérés comme un pilier du système de défense nationale en cas d’attaque de missiles nord-coréens.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :