mardi 12 décembre 2017

Accueil du site > Technologie > Galileo : Berlin menace de bloquer le projet en cas de fusion des (...)

Galileo : Berlin menace de bloquer le projet en cas de fusion des offres

AFP

lundi 23 mai 2005, sélectionné par Spyworld

logo

Le gouvernement allemand envisage de bloquer le projet européen de navigation par satellite Galileo en cas de fusion des offres des deux candidats à sa concession, selon une interview du ministre allemand des Transports Manfred Stolpe au quotidien Handelsblatt de lundi.

"A l’heure actuelle, je suis contre une telle fusion", a indiqué le ministre qui se dit prêt à "l’empêcher avec tous les moyens pacifiques imaginables".

Deux consortiums, iNavSat (EADS, Thales, Immarsat) et Eurely (Alcatel, Finmeccanica, Aena, Hispasat), qui revendiquent une quarantaine de partenaires chacun, sont concurrents pour obtenir la concession du système.

Mais l’entreprise publique européenne Galileo JU n’a pas réussi jusqu’ici à les départager, et la Commission européenne avait indiqué mi-mai qu’une "réflexion" était "en cours" sur une possible fusion des deux offres.

"Nous devons veiller à avoir assez de retombées industrielles en Allemagne dans le projet Galileo", a expliqué M. Stolpe.

Alors que les intérêts de plusieurs sous-traitants allemands sont en jeu, M. Stolpe réclame l’implantation d’important sites de Galileo en Allemagne, selon le Handelsblatt qui selon l’usage de la presse allemande rapporte une partie des propos au style indirect.

Le ministre s’inquiète également d’une possible flambée des coûts du projet s’il n’y a plus qu’une seule offre, ajoute le journal.

Galileo sera le concurrent européen du seul grand système de navigation par satellite existant aujourd’hui, le GPS américain.


Envoyer : Newsletter Imprimer : Imprimer Format PDF : Enregistrer au format PDF PartagerPartager :